John Landis tagged posts

2001 Maniacs (2005)

ROAD TO HALLOWEEN III

2001 Maniacs

(2005)

Après un Blood Feast 2 intervenant presque 40 ans après l’original, on pouvait s’attendre à tout. Qu’il s’agisse de suites ou de remakes, les films Gore de Herschell Gordon Lewis allaient désormais connaitre un lifting en ces premières années 2000. C’était le début d’une incroyable vague de reprises qui persiste encore aujourd’hui, les termes “reboot” et “reimagining” ayant remplacés celui de remake afin de brosser le spectateur dans le sens du poil. Et si la séquelle de Blood Feast faisait encore intervenir le Parrain dans sa production, les nouvelles versions de Two Thousands Maniacs ! et de Wizard of Gore le snoberont complètement, ne lui demandant certainement pas son avis sur la question et se contentant de capitali...

Lire...

Tales of Halloween (2015)

ROAD TO HALLOWEEN II

The October Society’s

Tales of Halloween

(2015)

C’est déjà le 31 et je n’ai que très peu de temps pour écrire une dernière chronique (temps écoulé, mais comme le dirait Wendy, Halloween c’est toute la nuit, du coup me voilà à prolonger mon délais – NdA). Concluons donc ce Road to Halloween 2015 avec le bien nommé Tales of Halloween, un film à sketches datant de cette année et qui, contrairement à All Hallow’s Eve 2, se montre tout à fait respectable et thématiquement bien ancré dans la fête aux fantômes. En fait il s’agit d’une véritable anthologie horrifique (et non d’une compilation vite balancée pour engranger quelques dollars) et les responsables ont eu la bonne idée de chercher l’inspiration du côté du génial Trick ʽr Treat, t...

Lire...

Some Guy Who Kills People (2011)

Some Guy Who Kills People

(2011)

Voilà un très bon film que ce Some Guy Who Kills People (Un type qui tue des gens), qui est produit par nul autre que John Landis. A vrai dire son statut étant celui de “producteur exécutif”, sa contribution s’est probablement portée sur autre chose que l’aspect financier et puisque le film porte sa patte question humour, il y a fort à parier qu’il a fortement influencé d’une façon ou d’une autre le réalisateur (Jack Perez, le gars derrière Mega Shark vs. Giant Octopus). Car oui, comme le titre l’indique, Some Guy Who Kills People est une comédie, ou plus exactement d’une comédie noire.
Pourtant le postulat de départ ne prête pas à la rigolade: nous suivons un jeune homme nommé Ken Boyd, qui fut autrefois séquestré par une bande de b...

Lire...

Le Bazar du Bizarre – Article sur Bat Boy

Bien évidemment que l’article relatant la découverte de ce mystérieux garçon chauve-souris dans une cave en Virgine est faux ! En fait il s’agit même d’une des plus fameuses création médiatique américaine et Bat Boy lui-même est une icône de la pop-culture. Ses origines sont liées a un tabloïd spécialisé dans les histoires inventées de toutes pièces mais présentées comme véridiques, le Weekly World News. Inventé par l’éditeur Dick Kulpa, Bat Boy fit la couverture du numéro du 23 Juin 1992 avant de devenir une sorte de personnage récurrent du journal. Poursuivit par des scientifiques et des représentants du Gouvernement, la créature est souvent capturée, s’échappant par la suite.

Responsable de la seconde meilleure vente du tabloïd, Bat Boy est bien vite d...

Lire...

Death Race 2000 (1975)

Death Race 2000
(1975)

Roger Corman, que l’on ne présente plus, s’est très souvent montré peu original quant aux sujets de ses productions, livrant souvent des films faisant échos aux derniers succès du moment pour en tirer profit rapidement (Piranha pour Les Dents de la Mer, La Galaxie de la Terreur pour Alien, etc). Des produits de qualités pour certains, mais généralement à la base de simples série B sans ambitions et souffrants d’un manque conséquent de budget, de par la légendaire avarice du père Corman. Death Race 2000 est l’un des rares qui marquent l’exception, cumulant l’originalité la plus totale (encore que la même année, Rollerball parlait déjà d’un monde futur fasciné par un sport ultra-violent), une réalisation soignée et un scénario mêlant...

Lire...