Érotique tagged posts

Getting Lucky (1990)

Getting Lucky

(1990)

I’m not Jesus Christ, I’m a Leprechaun.

Getting Lucky, étrangement retitré Bikini Boy chez nous, est la tentative un peu triste du producteur Philip J. Jones de livrer une sex comedy pour teenagers dans l’esprit de Zapped ! et Une Créature de Rêve. Sans surprise le résultat ressemble beaucoup à son film précédent, Princess Warrior, dont il partage la même nature de softcore camouflé en film tout public (!) avec un humour au ras des pâquerettes et un rendu ultra cheap. Par là je veux dire que la chose fut filmée en deux semaines sans le moindre permis, et avec une chaise roulante pour effectuer les travellings de caméra...

Lire...

Inner Sanctum 2 (1994)

Inner Sanctum 2

(1994)

Inner Sanctum n’avait pas besoin d’une suite et il est même difficile de croire que le film a rencontré la moindre popularité, que ce soit en vidéo club ou sur le câble. Et pourtant trois ans plus tard Fred Olen Ray revient avec ce nouvel opus qu’il scénariste lui-même sous pseudonyme et avec l’aide d’un Steve Armogida, futur réalisateur de Bikini Drive-In et Masseuse. Étrangement le duo livre une histoire extrêmement fidèle à l’original au point de faire des rappels à nombreux détails insignifiants, comme pour s’assurer de ne pas perturber les fans hardcore du premier volet. Margaux Hemingway reprend son rôle mais Tanya Roberts disparait, et avec elle toute prétention qu’il s’agit là d’un thriller érotique...

Lire...

Inner Sanctum (1991)

Inner Sanctum

(1991)

Le thriller érotique est sans aucun doute le vilain petit canard de la série B, un sous-genre qui ne s’assume pas vraiment puisque sa seule raison d’être est d’aligner des scènes de sexe à la manière de n’importe quel softcore mais sans prétendre être un film de cul pour autant. Et si l’on réhabilite désormais toute forme de cinéma d’exploitation, du porno au western en passant par l’horreur, l’action et la SF, il reste sur le carreau car personne ne veut jamais parler de lui. Il faut dire que son format hybride ne l’aide pas trop, les séquences épicées n’allant jamais très loin tandis que le suspense se limite généralement au strict minimum...

Lire...

Mummy Raider (2002) AKA. Misty Mundae – Mummy Raider

Misty Mundae

Mummy Raider

(2002)

Le tout début des années 2000 marque un tournant dans le paysage culturel et cinématographique, avec la démocratisation du DVD et l’évolution d’Internet qui devient désormais une norme. Car c’est la combinaison de ces deux éléments qui va créer un moyen de distribution alternatif pour les petites compagnies et les cinéastes indépendants: il est désormais possible de se spécialiser dans un genre très spécifique, et donc peu vendeur sur le marché général, sans dépenser des fortunes en publicité et commercialisation. Il suffit ainsi d’utiliser sites et forums pour s’adresser directement au public-cible spécifique et s’assurer de son soutien...

Lire...

Deadly Ten, la nouvelle arnaque Full Moon ?

Charles Band et sa Full Moon, c’est depuis longtemps une vaste blague pas vraiment drôle, qui ne manque jamais de faire sourire autant que pleurer quand on voit à quoi la compagnie en est réduite depuis sa vieille heure de gloire. Prêt à tout pour gagner le moindre dollar, son créateur s’est lancé dans des affaires tenant parfois de l’arnaque pure et simple depuis ces dernières années. Les films, réalisés au caméscope avec un budget minable, sont secondaires par rapport au merchandising foireux qu’il tente de refourguer à ses vieux fans: souvenons-nous des Badass Dolls, des Monster Bras et de ces boites de céréales dégueulasses avec un DVD en bonus à l’intérieur ! Avec l’explosion actuelle des services streaming, il était évident qu’il s’intéresserait à l’affaire, pouvan...

Lire...

Samantha et Plume 3, par Mike Lee

Croquis simplifié d’une idée (mais super cool) que Mike Lee et moi avons eu concernant nos personnages de Samantha Storm et Plume Obscure. L’artiste me demandait un exemple de situation afin de s’entrainer un peu à dessiner ces deux là ensemble et j’ai donc inventé quelque chose… d’un peu trop complexe pour tenir en une seule image. Je vous fais grâce de mes horribles schémas tracés à la souris que j’ai torché en vitesse histoire de montrer à l’illustrateur ce que j’avais en tête, mais le concept montre encore une fois la belle espionne être ligotée est torturée par le savant fou qui mélange gadgets high tech et chatouilles pour soumettre sa victime...

Lire...

Mademoiselle

 

Mademoiselle
The Handmaiden (2016)

Les Cinémas Studio, Tours (37)

 

Lire...

Le Bazar du Bizarre – Recueil de Dessins “Anaïs”

Un architecte part en voyage d’affaire, loin de sa femme. Pour passer le temps, il dessine une femme qu’il va surnommer “Anaïs” et qui va devenir l’objet de ses fantasmes. Puis la réalité se mêle a la fiction lorsqu’il croit l’apercevoir dans la rue… ou alors tout ceci est peut-être l’histoire d’Anaïs, qui transforme un fantasme en une véritable mise en abîme. Qui est vrai, qui est faux, qui est la muse, qui est l’auteur ? Dans tous les cas, tout tourne autour d’une relation sexuelle dangereuse qui finira par la mort de l’Homme.

Cette intrigante histoire prend la forme d’une série de dessins, ceux d’Anaïs, rassemblée dans un livre...

Lire...

Le Bazar du Bizarre – Lit de Noces Ensorcelé

J’ai grandement hésité avant de récupérer cet article à cause de sa taille. Mais il s’agit d’une pièce vraiment unique et, disons,  intéressante. C’est un antique lit baldaquin en bois, qui a été fabriqué par l’arrière-arrière-arrière-grand-mère de la femme qui nous l’a vendu. Magnifique avec ses anges en haut de chaque poteau, assez grand pour contenir sans problème au moins trois personne, il est également très confortable (literie offerte).

Maintenant sa spécificité. C’est un objet ensorcelé qui peut s’approprier, corps et âmes, ceux qui vont l’utiliser. Mais attention cela ne regarde que certaines personnes: les infidèles. Et (apparemment) uniquement les hommes...

Lire...

Le Bazar du Bizarre – Objet Sexuel

Je garde certaines marchandises dans la remise. Des articles qui, même ici, excèdent le raisonnable pour les clients réguliers et leur paraissent bien trop bizarre. Cette chose en est le parfait exemple. Un objet cauchemardesque, informe et tentaculaire qui pourrait tout aussi bien évoquer Lovecraft que la dernière production hentai japonaise. Je ne suis pas loin du compte d’ailleurs, puisqu’il s’agit ni plus ni moins que d’un objet a caractère sexuel conçu par une compagnie américaine.

Plain Brown, Inc. n’est pas une industrie particulièrement célèbre et je n’ai entendu parler d’elle qu’une fois ou deux. Ce que je peux vous dire, c’est qu’au-delà de la traditionnelle production de sex shop (attention, produit de qualité j’entends), au design très coloré, la marque tent...

Lire...