Eli Roth tagged posts

2001 Maniacs (2005)

ROAD TO HALLOWEEN III

2001 Maniacs

(2005)

Après un Blood Feast 2 intervenant presque 40 ans après l’original, on pouvait s’attendre à tout. Qu’il s’agisse de suites ou de remakes, les films Gore de Herschell Gordon Lewis allaient désormais connaitre un lifting en ces premières années 2000. C’était le début d’une incroyable vague de reprises qui persiste encore aujourd’hui, les termes “reboot” et “reimagining” ayant remplacés celui de remake afin de brosser le spectateur dans le sens du poil. Et si la séquelle de Blood Feast faisait encore intervenir le Parrain dans sa production, les nouvelles versions de Two Thousands Maniacs ! et de Wizard of Gore le snoberont complètement, ne lui demandant certainement pas son avis sur la question et se contentant de capitali...

Lire...

The Man With the Iron Fists (2012)

The Man With the Iron Fists

(2012)

Voici le projet fou du rapper RZA, un hommage improbable aux films de kung-fu d’antan avec lesquels il a grandit. Cependant son idée n’était absolument pas de reproduire à l’identique ces productions mais au contraire d’en livrer une version un peu fantasmée, déformée par le prisme de la nostalgie et des souvenirs lointains. De ces films d’exploitations, RZA se souvient surtout du meilleurs, ce côté fou et outranciers que l’on ne retrouvait pas ailleurs, avec des scènes carrément improbables. Exactement comme Quentin Tarantino et Robert Rodriguez en fait, qui avec leur Grindhouse et sa reproduction parodique de ces pelloches barrées, ont donné naissance à un véritable genre.
Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la mention “Quentin Ta...

Lire...

Cabin Fever 2: La Fièvre du Samedi Soir

Cabin Fever… Un bon film pour certains, une sombre merde pour d’autre. Pour moi en tout cas, l’un des finals les plus hallucinant depuis celui des Rats de Manhattan de Bruno Mattei… Qui ne se souvient pas de se brave bouseux qui, en début de film, explique que la présence d’un fusil chez lui “c’est pour les nègres” avant de voir au final une bande de Blacks tout droit sortie du ghetto, R’N’B en fond sonore, venir s’en taper cinq avec lui, venant tout simplement venir récupérer leur fusil qu’il avait nettoyé pour eux !
Mais rien, non rien ne pourra jamais nous faire oublier cet étrange petit garçon neuneu, coiffé comme un métalleux du haut de ses 8 ans, se mettre subitement et sans aucune raison à faire du kung-fu au ralenti en hurlant “PANCAKE” à tout-va.

Bref...

Lire...