Bootleg tagged posts

Alien 2: Sulla Terra (1980) AKA. Alien 2: On Earth

Alien 2: On Earth

(1980)

Le cinéma Bis italien n’est pas étranger aux petites arnaques et magouilles, en fait cela fait même partie du business. Après tout ce n’est pas pour rien que l’on utilise le terme de films d’exploitation. Et ainsi l’une des choses qui revient fréquemment dans ce milieu est le concept de la fausse suite: des petites productions capitalisant sur les derniers gros succès américains en empruntant non seulement leur genre, mais aussi leur titre ! Un procédé évidemment illégal et amenant parfois a des disputes judiciaires, mais qui ne fait pas peur aux producteurs transalpins comme le prouve les nombreux rejetons non officiels qu’ils ont pu générer. Le Zombie de George Romero s’est vu gratifié d’une fausse préquelle, Zombi 2, tandis que Bruno Matte...

Lire...

Idegen & Ragadozó – Aliens et Predators en Hongrie

Les lois liées aux droits d’auteur et à la propriété intellectuelle ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et elles peuvent devenir très floues d’un pays à l’autre. Ce qui est interdit quelque part peut être autorisé ailleurs via de quelconques failles de documents, et ainsi il est possible de copier ouvertement sans voisin sans s’exposer à trop de risques si ce n’est une interdiction d’exploitation sur certains territoires. C’est entre autre ce qui a permis aux Italiens de pondre des Terminator 2 et des Jaws 5 sans aucun rapports avec leur modèles et surtout sans l’intervention des studios détenteurs de ces franchises...

Lire...

Et pour quelques DVDs de plus

Oui je sais. Road to Halloween traînasse et ne risque pas d’être très consistant d’ici ce 31 Octobre, encore une fois. Mais je l’ai prévu comme ça, après le quasi burnout subit l’an dernier dont je me remets en fait à peine (véridique: voyez à quel point ce blog est vide depuis 12 mois) et en prenant en compte les aléas de la vie de tous les jours. Du coup je ne me sens pas vraiment coupable de pondre ce petit texte pour une fois que l’envie m’en prends véritablement. Car c’est un petit coup de cœur que j’ai eu un peu plus tôt dans la journée en visitant un pourtant quelconque Cash Express de la région, et j’avais envie de partager ma folie…

Les Cash, ont les connait tous, nous autres passionnés de films bas de gamme...

Lire...