BloodRayne – ブラッドレイン (2004)

BloodRayne Magazine

BloodRayne – ブラッドレイン

(2004)

On ne peut pas dire que BloodRayne, développé en 2002 par Terminal Reality (le méconnu mais sympathique Nocturne), ait remporté un gros succès. De nos jours on se souvient surtout de la saga à travers les films peu fidèles de Uwe Boll, mais en 2004 le distributeur Majesco Entertainment fit tout son possible pour faire de Rayne, l’héroïne dhampir des jeux, la nouvelle Lara Croft. Pour coïncider avec la sortie de BloodRayne II, la licence fut distribuée entre différents groupes pour créer tout une gamme de produits dérivés pouvant attirer l’attention sur le jeu: outre la mise en chantier du premier film, cette année vit la publication d’une série comics chez Digital Webbing, une apparition du personnage dans le...

Lire...

Getting Lucky (1990)

Getting Lucky

(1990)

I’m not Jesus Christ, I’m a Leprechaun.

Getting Lucky, étrangement retitré Bikini Boy chez nous, est la tentative un peu triste du producteur Philip J. Jones de livrer une sex comedy pour teenagers dans l’esprit de Zapped ! et Une Créature de Rêve. Sans surprise le résultat ressemble beaucoup à son film précédent, Princess Warrior, dont il partage la même nature de softcore camouflé en film tout public (!) avec un humour au ras des pâquerettes et un rendu ultra cheap. Par là je veux dire que la chose fut filmée en deux semaines sans le moindre permis, et avec une chaise roulante pour effectuer les travellings de caméra...

Lire...

Thor: Vikings (2003)

Thor: Vikings

(2003)

Garth Ennis, tout le monde le sait, déteste les super-héros. Ayant grandit avec des bandes-dessinées de guerre, il s’est constitué un imaginaire basé sur le réel et les exploits de personnages certes plus grands que nature, mais dépourvus de pouvoirs ou de gadgets pouvant leur donner un avantage certains sur leurs adversaires. Pas tellement un problème puisque l’auteur est talentueux et œuvre dans des tas d’autres genres pour livrer de petites bombes comme Preacher ou des perles plus obscures telles que Rover Red Charlie ou Streets of Glory, et il est totalement libre de caricaturer les encapés avec The Boys puisque sa réputation n’est plus à faire à ce point...

Lire...

Laid to Rest (2009)

Laid to Rest

(2009)

En 2006 le réalisateur Adam Green fait parler de lui avec Hatchet, une tentative de renouer avec le slasher à l’ancienne qui a pratiquement disparu depuis la transformation malheureuse du genre opérée par Scream et ses rejetons dix ans plus tôt. Un projet qui ramène en grandes pompes les maquillages et autres effets mécaniques devenu rares, et qui entend miser sur la nostalgie des années 80. L’année suivante le double programme Grindhouse de Quentin Tarantino et Robert Rodriguez confirme la bonne réception de cette méthode et la mode “rétro vintage” prend son envole pour conquérir jusqu’au public mainstream, perdurant encore de nos jours. En 2009, alors que Hatchet II s’apprête à voir le jour, sort ce Laid to Rest qui compte lui aussi profiter...

Lire...

Saturn (1936-2020)

Une fois n’est pas coutume quittons l’univers de la série B, des films et de comics, et rendons hommage à Saturn, cet alligator de presque cent ans qui vient de mourir il y a deux jours. Pourquoi parler d’un simple animal quand de nombreuses personnes mériteraient d’avoir leur place dans cette rubrique ? Tout simplement parce que ce n’est pas tous les jours que l’on peut parler d’une grosse bête semblant sortir d’un creature feature, et parce que ce saurien aura eu une vie très bien remplie valant amplement n’importe quelle carrière artistique ou parcours professionnel que les humains aiment tant vanter...

Lire...

Star Crystal (1986)

Star Crystal

(1986)

Lorsqu’une conversation s’oriente sur Alien et ses multiples clones de vidéoclubs, les titres les plus évoqués sont les productions de Roger Corman Mutant et La Galaxie de la Terreur, deux films bien souvent ridiculisés par leurs détracteurs en raison de leur budget rachitique, de l’amateurisme de leurs effets spéciaux et de certaines décisions scénaristiques surprenantes. Étrangement ces gens là ne semblent jamais évoquer Star Crystal, un autre avatar au rabais du film de Ridley Scott qui partage pourtant les mêmes problèmes… et les amplifient au centuple...

Lire...

Pin-Up – Nicole Parker (Blood Lake, 2014)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 25

Pin-Up

NICOLE PARKER

Ciara Hanna – Blood Lake (2014)

Ciara Hanna est une jolie blonde principalement connue pour son rôle de la Ranger jaune Gia Moran dans Power Rangers Megaforce et sa suite, Power Rangers Super Megaforce. Un personnage qu’elle retrouve encore à l’occasion, que ce soit pour des jeux vidéos, des apparitions surprises dans d’autres saisons du sentai et même dans le sympathique court métrage Street Fighter Showdown, une mini-publicité faisant la promotion du jeu vidéo Power Rangers: Legacy Wars et de son évènement crossover avec le plus célèbre des jeux de baston, Street Fighter. Mais au-delà de ça, et comme le précise comiquement sa page Wikipedia, on retient de sa filmographie sa participation à la ...

Lire...

Blood Lake: Attack of the Killer Lampreys (2014)

Blood Lake: Attack of the Killer Lampreys

(2014)

It looks like an anus with teeth.

Blood Lake, à ne surtout pas confondre avec l’autre Blood Lake de 1987 (le sous-titre Attack of the Killer Lampreys aide un peu), semble à l’origine avoir été produit sous le simple nom de Lamprey, et non pas par la Asylum mais par une obscure firme du nom de Tiki Terrors. Le film aurait ensuite été retitré et distribué par le célèbre créateur de mockbusters dans l’espoir de capitaliser encore un peu sur Piranha 3D et sa suite 3DD quelques années après les faits. Mais tout ceci n’est que supposition et vu la mince filmographie de Tiki Terrors, dont la plupart des productions font partie du catalogue Asylum (Atlantic Rim, Mercenaries), peut-être ne s’agit-il en fait que d’un label...

Lire...

The Ghost Writer (1990)

The Ghost Writer

(1990)

Ces derniers temps j’ai plusieurs fois évoqué mon absence de considération pour le sitcom, et si l’on ne me surprendra jamais devant une rediffusion de Friends, je dois avouer avoir une certaine fascination pour le format. D’une part parce qu’il fonctionne sur le principe de narration perpétuelle, permettant aux scénaristes de générer des histoires en boucles avec un simple roulement de protagonistes sans avoir à s’embarrasser de logiques ou de justification. Un concept bien permissif qui engendre parfois des merveilles d’absurdité de la part d’auteurs prêt à tout pour capter l’attention du public...

Lire...

18 ans – I’m Eighteen and I Like It !

Eighteen – I just don’t know what to say
– Alice Cooper

Une nouvelle année, un nouvel anniversaire. A l’origine je ne voulais pas en écrire des lignes et des lignes, mais il faut reconnaitre que 18 ans c’est quand même quelque chose et je me sens un peu obligé de dire quelques mots. Le soucis c’est qu’il n’y a absolument rien qui me vient, et d’ailleurs ceci est le premier article que je publie sur le site depuis… le 3 Décembre. Ouch. Ce n’est pas le début de la fin pour autant puisque je suis coutumier du fait depuis toujours, écrivant au rythme de périodes fastes et de traversées du désert en fonction de l’état de ma vie privée et professionnelle, et de mon moral fluctuant...

Lire...