Warren Ellis tagged posts

Carnage: Mind Bomb (1996)

Carnage: Mind Bomb

(1996)

Les années 90 furent une période sombre pour l’industrie des comics, une époque où la notion d’héroïsme et d’aventure céda la place à l’ultra-violence, la sexualisation à outrance et à la provocation gratuite. Tout était “extrême” et la frontière entre héros et vilains devenait assez mince, l’émergence de nouvelles figures anti-héroïques devenant à la mode. Le personnage de Carnage pourrait être vu comme l’incarnation de ces temps immatures puisque victime des symptômes les plus flagrants…

Clone de Venom (lui-même version négative de Spider-Man) en plus dangereux, doté de pouvoirs jamais clairement définis (on l’a vu devenir géant, se déplacer par ordinateur interposé, générer tout un arsenal selon ses besoins en plus d’ê...

Lire...

Wolfskin (2006)

Wolfskin

(2006)

Paru entre Avril 2006 et Mars 2007, Wolfskin est une mini-série en trois épisodes produite par Avatar Press. Il s’agit d’un des nombreux travaux de l’auteur Warren Ellis pour la boite (comme Anna Mercury, Blackgas ou encore Doktor Sleepless), celle-ci lui garantissant l’absence de toute interdictions et censures sur ses créations. Avec Wolfskin, il se tente a une certaine démystification de la Fantasy en apportant un brin de “modernisme” à ce genre alors très à la mode à l’époque, à savoir des dialogues très crus et l’absence totale de surnaturel. En découle une version assez particulière d’un archétype plus que connu: le Barbare.

D’emblée l’affiliation avec le personnage de Conan, crée par Robert E. Howard, semble évident...

Lire...

WildC.A.T.s / Aliens (1998)

WildC.A.T.s / Aliens

(1998)

La franchise comic-book Aliens de Dark Horse Comics s’enrichit d’un nouveau crossover avec ce WildC.A.T.s / Aliens, qui est écrit par nul autre que Warren Ellis lui-même. Un travail de commande qui servit bien au scénariste, puisque lui permettant de conclure la série Stormwatch une bonne fois pour toute et de donner naissance à The Authority. Sous ses allures des plus classiques ce one-shot a donc la particularité d’avoir de véritables répercussions sur au moins l’un des deux univers employés, et c’est suffisamment rare pour être noté.
A l’origine, Ellis n’était pas véritablement intéressé par le concept, trouvant même l’idée sacrément stupide (ce qui est compréhensible)...

Lire...