Vampire tagged posts

Trick ʽr Treat (2007)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Trick ʽr Treat

(2007)

Toujours inédit dans nos contrées treize ans après sa sortie, Trick ʽr Treat n’a rien perdu de son mordant ou de sa brillance depuis tout ce temps. Il s’agit toujours la meilleure anthologie horrifique qui existe depuis Creepshow et personne d’autre que son réalisateur, Michael Dougherty, n’a su capturer aussi bien l’esprit d’Halloween. Il faut dire que celui-ci s’intéresse au sujet depuis toujours et en a fait le sujet de sa toute première production, le court-métrage Season’s Greetings en 1996 où apparait déjà le personnage de Sam, la petite mascotte du film. Un enfant surnaturel déguisé d’un sac en toile de jute sur la tête dont le nom dérive de Samhain, et qui est en réalité l’incarnation même de cette fête traditionnelle...

Lire...

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer (2012)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer

(2012)

Un drôle de bizarrerie que ce Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer, faux crossover entre la plus sexy des vampiresses et la chasseuse de Joss Whedon. Car comme le titre l’indique, ce n’est vraiment à Buffy la “vampire slayer” que nous avons affaire ici mais un alter ego satirique qui laisse à penser que le scénario va s’orienter vers la parodie. Ce n’est pas tout à fait le cas puisqu’il s’agit avant tout d’un pastiche permettant à l’écrivain de s’affranchir de toute continuité et autres exactitudes propres à la série télé. D’ailleurs, sans surprise, certains personnages secondaires meurent au cours de l’intrigue, ce qui serait impensable dans le cas où la véritable licence Buffy avait été ...

Lire...

A Return to Salem’s Lot (1987)

ROAD TO HALLOWEEN VI

A Return to Salem’s Lot

(1987)

Lorsque Larry Cohen va chez la Warner Bros. dans l’espoir d’obtenir les droits de House of Wax pour en faire un remake, il rentre chez lui avec un deal complètement différent: les producteurs acceptent de le financer mais seulement s’il réalise une seconde suite à It’s Alive et un remake du Salem’s Lot de Tobe Hooper. Le cinéaste se retrouve à tourner ces deux projets l’un derrière l’autre avec pratiquement la même équipe, le même casting, et peut-être bien le même budget ! En résulte A Return to Salem’s Lot, qui malgré son titre n’est absolument pas une séquelle au téléfilm de 1979, et It’s Alive III: Island of the Alive, deux œuvrettes mineures dans la carrière du metteur en scène destinées à alimenter le marc...

Lire...

Strange Tales #21 – The Man Who Cried Vampire ! (1953)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Strange Tales #21

The Man Who Cried Vampire !

(1953)

Qu’il est loin le temps où la Marvel s’appelait encore Atlas Comics ! Pour cela il faut remonter aux années 50, et même alors l’éditeur existait sous une forme plus ancienne encore nommée Timely Comics. L’univers des super-héros n’en étant qu’à ses balbutiements après le Golden Age, avec seulement une poignée de personnages en activité au sein de la compagnie (la première Torche Humaine, en fait un robot, Namor le Prince des Mer et l’oublié Marvel Boy), il fallait que les scénaristes mises sur d’autres genres à la mode pour attirer l’attention: espionnage, guerre, romance, suspense… et bien sûr l’horreur, alors très à la mode grâce aux EC Comics dont les publications – The Haunt of Fear

Lire...

Deadly Ten, la nouvelle arnaque Full Moon ?

Charles Band et sa Full Moon, c’est depuis longtemps une vaste blague pas vraiment drôle, qui ne manque jamais de faire sourire autant que pleurer quand on voit à quoi la compagnie en est réduite depuis sa vieille heure de gloire. Prêt à tout pour gagner le moindre dollar, son créateur s’est lancé dans des affaires tenant parfois de l’arnaque pure et simple depuis ces dernières années. Les films, réalisés au caméscope avec un budget minable, sont secondaires par rapport au merchandising foireux qu’il tente de refourguer à ses vieux fans: souvenons-nous des Badass Dolls, des Monster Bras et de ces boites de céréales dégueulasses avec un DVD en bonus à l’intérieur ! Avec l’explosion actuelle des services streaming, il était évident qu’il s’intéresserait à l’affaire, pouvan...

Lire...

I Bought a Vampire Motorcycle (1990)

I Bought a Vampire Motorcycle

(1990)

Un gang de bikers satanistes se préparent à invoquer le démon Ahriman pour vaincre un clan rival, les Road Toads, dont le gimmick est d’utiliser des armes médiévales. Pas de chance, leurs ennemis les retrouvent et les massacres jusqu’aux derniers. Mais le mauvais esprit a bien reçu le message et s’en va alors posséder l’un des engins de ses disciples, une jolie Norton Commando 850 qui devient du coup… une moto vampire ! Celle-ci échoue dans un garage d’occasions où elle est achetée par Nicky Oddy, dit Noddy (qui est le nom anglais de Oui-Oui pour ceux qui ne comprennent pas la blague), qui pense faire une belle affaire...

Lire...

Urban Gothic (1.12) – Vampirology (2000)

ROAD TO HALLOWEEN V

Urban Gothic

Vampirology

(2000)

I have to do this every night… Every fucking night !

Anthologie d’horreur relativement obscure et d’origine anglaise, Urban Gothic ne gagne pas vraiment à être déterrée. La qualité de la série est globalement médiocre pour rester poli, et si quelques épisodes parviennent à sortir du lot ce n’est pas tant parce qu’ils sont bons que parce qu’ils sont juste intéressant. Il y avait de l’idée pourtant, avec le fait que si les histoires sont totalement indépendantes les unes des autres, il existe quand même une sorte de fil rouge secret et des personnages récurrents prouvant que toutes les intrigues se déroulent dans le même univers...

Lire...

The Twilight Zone (1.15a) – Monsters ! (1986)

ROAD TO HALLOWEEN V

The Twilight Zone

Monsters !

(1986)

Midnight. Not 12 at the clock, but mid night. When twilight and dawn are evenly balanced. One no stronger than the other, each pulling against each other in the opposite directions so that the very fabric of the night is torn appart. Midnight. When the monsters come out.

Monsters ! est le meilleur film de Joe Dante qui n’a pas été réalisé par Joe Dante. Son ombre plane tellement sur ce court qu’il est difficile de croire qu’il n’a rien à voir avec cet épisode, et pourtant… En réalité on le doit au scénariste Rober Crais, qui n’a jamais rien fait de très remarquable si ce n’est écrire le livre à l’origine du sympathique Otage avec Bruce Willis...

Lire...

Monsters (3.08) – Shave and a Haircut, Two Bites (1990)

ROAD TO HALLOWEEN V

Monsters

Shave and a Haircut, Two Bites

(1990)

Blood, spiraling round and round…

Comme c’était le cas avec Tales From the Darkside, Monsters s’inspire parfois d’histoires déjà écrites pour ses épisodes, généralement de petites nouvelles peu connues. Le meilleur exemple demeure The Moving Finger d’après Stephen King, mais il y a également ce Shave and a Haircut, Two Bites qui est à l’origine un texte de Dan Simmons. Publié chez nous sous le titre de La Barbe et les Cheveux, Deux Morsures (mauvaise traduction de ce qui est un jeu de mots, Two Bites faisant référence à la vieille expression Two Bits, signifiant “25 Cents” et s’utilisant pour parler de produits ou services au rabais) il date de 1989, soit juste un an avant la diffusion de cet...

Lire...

Terrordrome 2, un échec annoncé

Huracan Studio est une petite compagnie de jeu vidéo indépendante et, disons-le clairement, insignifiante. Il est par ailleurs difficile de savoir sur quels jeux ses membres ont travaillé, en-dehors des récents Land of Labyrinth et T-Rex: Eat and Run qui ne sont même pas terminé: nul doute que c’est surtout la création de modèles 3D et la créations d’assets pré-programmables qui lui permet de survivre, cependant il faut lui reconnaitre au moins un projet personnel qui se sera fait connaitre dans le monde entier: Terrordrome: Rise of the Boogeymen, un improbable jeu de combat réunissant les plus grandes icônes du cinéma d’horreur moderne ! A l’origine un simple hobby qui a fini par se faire remarquer et remporter l’adhésion d’un grand nombre de fans des différentes franchises, ...

Lire...