Stephen King tagged posts

Quantum Leap (3.05) – The Boogieman (1990)

ROAD TO HALLOWEEN V

 

Quantum Leap

The Boogieman

(1990)

Si je garde Code Quantum dans mon cœur pour sa valeur nostalgique, et qu’il est indéniable que le duo Scott Bakula / Dean Stockwell y fonctionnait à fond, il faut reconnaitre que la série a désormais sacrément vieillie et qu’elle s’avère parfois difficile à supporter tant tous les épisodes se ressemblent. Sam Beckett fait un “saut quantique” dans le temps, atterrie dans la peau d’une personne lambda quelque part dans le XXème Siècle et doit assumer sa place pour empêcher une tragédie de se produire, réécrivant ainsi l’histoire avant de quitter cet espace-temps. Copiez-collez en changeant simplement d’époque, de lieux et de personnalités, et voilà vos cinq saisons...

Lire...

Le Manuel des Monstres, N°188 – Micah

Le Manuel des Monstres

Entrée #188

Micah

Micah était l’un des enfants de la ville de Gatlin, un de ceux qui obéissaient à Isaac et croyaient en l’existence de He Who Walks Behind the Rows. Alors que plusieurs membres du culte prirent la fuite après les évènements qui menèrent à la destruction présumée de la divinité, Micah fut arrêté par les autorités avec quelques autres et déplacé dans une ville voisine, Hemingford, le temps de l’enquête. Mais le Dieu du Maïs n’a pas été vaincu, seulement affaiblit par l’incendie de son champ. L’entité avait besoin que son culte soit reformé aussi vite que possible et elle choisit d’opérer à travers Micah, dans l’espoir que les enfants d’Hemingford puissent devenir ses loyaux servants...

Lire...

Darabont & King: Nouvel acte

Il est inutile de rappeler que Frank Darabont est LE réalisateur qui a parfaitement su retranscrire l’univers de Stephen King sur grand écran (avec Mary Lambert et son superbe Simetierre). Y a t-il besoin de rappeler la grandeur de ces films humanistes que sont Les Évadés (alias The Shawshank Redemption) ou La Ligne Verte ?

C’est donc avec plaisir qu’on le voit maintenant au commande de Brume, l’une des plus célèbres nouvelles de l’écrivain (et que je n’ai pas encore lu). Une ambiance très lovecraftienne pour cette histoire rappelant un peu le Fog de John Carpenter, où un petit village est assiégé par une étrange brume remplie de créatures indicibles (les créateurs de Silent Hill s’en sont bien entendu inspiré)...

Lire...