Sharksploitation tagged posts

Dimension X – CHOMP!, le requin anti-stress

 

Vlog “Dimension X” du 4 Août 2019

CHOMP!, le requin anti-stress.

Lire...

Superman – Jaws of the Killer Shark ! (1976)

Action Comics #456

Superman – Jaws of the Killer Shark !

(1976)

Lorsqu’il sort durant l’été 1975, Les Dents de la Mer change à jamais le paysage culturel de notre planète. Son impact peut encore se ressentir actuellement, d’une part parce que Hollywood continu de sortir ses blockbusters courant Juillet / Août comme cela est devenue une tradition depuis le triomphe du chef d’œuvre de Spielberg, mais aussi parce que la Sharksploitation se montre en très grande forme même quarante ans après l’apparition de son premier avatar. De nos jours celle-ci apparait de plus en plus stupide et caricaturale, et nous vient immédiatement en tête des monuments d’imbécilité comme Shark Exorcist, Sharkenstein et autres House Shark...

Lire...

Sharktopus vs. Pteracuda (2014)

Sharktopus vs. Pteracuda

(2014)

Avec Mega Shark vs. Giant Octopus, le premier Sharktopus est plus ou moins responsable de cet engouement populaire pour le nanar nouvelle génération. Celui qui appâte avec ses titres et concepts improbables mais n’assure que le service minimum avec des effets spéciaux digitaux volontairement mauvais “pour faire rire” et des scénarii interchangeables qui finissent par se confondre. Le quidam rit de bon cœur sans comprendre qu’il se fait manipuler, pensant se moquer d’un film prenant son sujet au sérieux alors qu’il ne fait que réagir à une formule spécialement étudiée. Le vétéran de la série B, lui, peut sourire devant quelques gags mais regrette surtout le temps où le genre était sincère et où la déconne n’empêchait pas l’effort...

Lire...

Instinct de Survie

 

Instinct de Survie
The Shallows (2016)

Mega CGR Centre, Tours (37)

 

Lire...

Jaws 19 (2015)

Jaws 19

(2015)

C’est aujourd’hui que sort “l’attendu” Jaws 19 et je ne pouvais pas faire l’impasse dessus. Naturellement beaucoup on tout simplement laissé tomber la franchise depuis un bon moment et Universal le sait très bien, sortant ce nouvel opus en salle uniquement parce que le fils du créateur original en est à la barre. De quoi assurer une belle promotion, conforter les fans et même embobiner le grand public en racontant que le talent est héréditaire. De quoi jouer avec la mode nostalgique actuelle également, et annoncer pour la énième fois que cette séquelle est le “véritable héritier” de l’original, chef d’œuvre du cinéma.
Mais personne n’est dupe et tout le monde s’en fout, à commencer par Max Spielberg lui-même qui s’en moque bien de la saga D...

Lire...

Jaws 2 (1978) – Hank Searls

Un bien étrange livre que celui-ci, sorte de suite tant au livre de Benchley qu’au film de Spielberg. Un peu comme si le concept de l’Hypertime avait été utilisé !

Ainsi Brody possède deux enfants, ceux du film, contre trois dans le roman et l’aîné se souvient de sa confrontation avec le monstre qui n’a eu lieu que dans le long métrage. En revanche tous les personnages du livre ou presque reviennent ici (Minnie la postière, Harry le journaliste, le maire, plus proche de sa version littéraire même si son sort à la fin du roman laissait supposer à sa disparition), et le ton général de l’histoire est tout aussi sombre et dépressif que l’œuvre de Peter Benchley.
L’histoire, d’après le scénario qui ne fut finalement pas utilisé pour le film, se passe deux ans après les évènem...

Lire...

Jaws (1974) – Peter Benchley

Cinq ans après la première lecture, le verdict est le même. Jaws est un livre sombre et dépressif, a l’opposé total du film lumineux de Spielberg.

On pourrait passer de temps a montrer les différences entre les œuvres mais le principal est que dans le livre de Peter Benchley, Amity Island est un lieu froid où personne ne s’aime et où tout le monde à quelque chose a se reprocher. Un univers où le requin, au lieu d’être une menace extraordinaire, est tout a fait à sa place et ne semble être qu’une matérialisation du péché des habitants, de leur comportement charognard.
Très réaliste, le livre nous présente un univers noir où il est difficile de trouver un personnage repère, même en la présence du chef Brody...

Lire...

Preview: Shark in Venice

   

Longtemps annoncé, longtemps attendu, et bien ça y est, le nouveau film des requins qui font “grrrr” de chez Nu Image vient de sortir. Celui-ci boucle une nouvelle trilogie, après celle de Shark Attack, dont les deux premiers étaient le très mauvais Shark Zone (chroniqué sur ce blog) et Raging Sharks avec Parker Lewis et des aliens (si si). Ces deux navetons étaient dirigés par (l’incompétent hum-hum) Danny Lerner qui, Ô joie (cynisme), réalise justement le présent film !

A la vue de la bande-annonce on est rassuré de voir que rien ne change: c’est filmé avec les pieds, très mou, bourré des habituels stock-shots de Shark Attack 2 et y a plein de CGI très moches ! Le pied intégrale, surtout qu’on va être content de voir que la prod’ recycle ses acteurs (le mé...

Lire...

Shark Attack 3: Megalodon (2002)

Shark Attack III

Shark Attack 3: Megalodon

(2002)

Bull-fucking-shit !

C’est en 1997 que paraît Mégalodon (de son véritable titre, Meg) de Steven Alten, livre racontant comment des scientifiques découvrent que les Megalodons, de gigantesques requins préhistoriques, existent encore de nos jours alors qu’une femelle s’éloigne de son territoire pour s’aventurer dans les eaux fréquentées par l’être humain. Le livre est un succès, entraînant tout naturellement quelques suites (La Terreur des Abysses, alias The Trench, puis Primal Waters et Hell’s Aquarium, hélas tous deux inédits chez nous) tandis qu’une adaptation cinématographique va être envisagée...

Lire...

Chair de Poule… En comics !

La grande surprise du mois, c’est l’arrivée dans les bacs de Chair de Poule Graphic, une adaptation en bande-dessinées des célèbres romans de R.L. Stine ! Édité par Bayard Jeunesse, le premier tome est sorti et comporte deux histoires: L’Abominable Homme des Neiges de Pasadena et En Eaux Troubles. Le plus surprenant dans tous cela c’est que le format adopté est celui du manga et que c’est dans ce rayon que vous trouverez la chose.

L’Abominable Homme des Neiges de Pasadena semble être en fait l’adaptation de L’Abominable Homme des Neiges que je n’ai pas lu. Je ne peux vous fournir une véritable critique de la chose car n’ayant pas lu le roman, je ne me suis pas vraiment intéressé à cette histoire. Le dessin choisi ici est, il faut le dire, plutôt moche...

Lire...