Robert Englund tagged posts

The Goldbergs (6.05) – Mister Knifey-Hands (2018)

ROAD TO HALLOWEEN V

 

 

The Goldbergs

Mister Knifey-Hands

(2018)

I never knew any of my fathers, and I turn out just fine.

Pour commencer, petite rectification par rapport à l’article précédent sur le sujet: c’est finalement sous le titre de Mister Knifey-Hands plutôt que de Nightmare on Elm Avenue que s’est fait le retour miraculeux de Freddy Krueger sur nos écrans. Non pas que cela ait la moindre importance mais les mots me manquent pour former une introduction qui ne ferait pas répétition avec tout ce que j’ai déjà écrit. Et ainsi il est temps de jeter un œil à ce qui n’est finalement qu’un gros fantasme de Adam F. Goldberg, créateur du sitcom portant son nom et inspiré de son enfance...

Lire...

To Hell and Back: The Kane Hodder Story (2017)

To Hell and Back: The Kane Hodder Story

(2017)

En 2011, Kane Hodder s’associe avec l’auteur Michael Aloisi pour écrire son autobiographie. Ensemble ils accouchent de Unmasked: The Story of the World’s Most Prolific Cinematic Killer, un livre finalement très différent de ce que l’on pourrait en attendre. Car plutôt que de s’attarder sur la filmographie du cascadeur, de ses débuts dans la profession à son engagement dans le rôle de Jason Voorhees, avec ce que cela signifie en anecdotes sur sa filmographie et ses collègues du milieu horrifique, l’ouvrage préfère se concentrer sur un épisode très particulier de la vie de son sujet: celui où il fut victime de brûlures terribles suite à un numéro raté, de l’horreur de l’accident à sa longue et douloureuse hospitalisation...

Lire...

Freddy’s back, bitch !

Breakings news: Freddy Krueger revient sur nos écrans pour Halloween ! Le vrai Freddy, c’est-à-dire la combinaison du personnage et de son seul et unique interprète: Robert Englund. Le 18 Octobre 2017, celui-ci avait alors annoncé sa retraite définitive envers le rôle, brisant le cœur de tous ses fans. Car malgré sa longue absence dans le paysage cinématographique, il restait toujours un espoir pour que le grand brûlé d’Elm Street revienne d’une manière ou d’une autre et nous venge de son ignoble remake, avec cet alter ego CGIsé à tête d’alien. Et tant que Robert Englund est vivant, rien n’est impossible.
Las, il a bien fallu accepter les faits et constater que le pauvre acteur se fait vieux, pouvant désormais difficilement encaisser de lourdes sessions de maquillage de f...

Lire...

2001 Maniacs: The Comic (2007)

ROAD TO HALLOWEEN III

2001 Maniacs: The Comic

(2007)

Cela fait un moment que je n’ai pas parlé de comics et voilà l’occasion parfaite qui se présente avec ce 2001 Maniacs: The Comic, une déclinaison papier du remake que l’on doit également à Tim Sullivan. Alors oui, ce n’est pas la première fois que la “franchise” passe par ce format et on peut mentionner une adaptation de Two Thousand Maniacs ! chez Aircel, en 1991. La raison pour laquelle je ne l’ai pas chroniqué dans le cadre de cette rétrospective est que, tout comme pour la BD de Blood Feast, je ne l’ai pas encore reçu. Je n’avais prévu à l’avance que Herschell Gordon Lewis décèderai, et le temps nécessaire pour recevoir les livres fait que je risque d’attendre un moment…
Quoiqu’il en soit, cette nouvelle...

Lire...

2001 Maniacs (2005)

ROAD TO HALLOWEEN III

2001 Maniacs

(2005)

Après un Blood Feast 2 intervenant presque 40 ans après l’original, on pouvait s’attendre à tout. Qu’il s’agisse de suites ou de remakes, les films Gore de Herschell Gordon Lewis allaient désormais connaitre un lifting en ces premières années 2000. C’était le début d’une incroyable vague de reprises qui persiste encore aujourd’hui, les termes “reboot” et “reimagining” ayant remplacés celui de remake afin de brosser le spectateur dans le sens du poil. Et si la séquelle de Blood Feast faisait encore intervenir le Parrain dans sa production, les nouvelles versions de Two Thousands Maniacs ! et de Wizard of Gore le snoberont complètement, ne lui demandant certainement pas son avis sur la question et se contentant de capitali...

Lire...

Wishmaster (1998)

A une époque où l’on encense des monster movies basiques et sans originalité, avec juste une bestiole moche qui tue pour tuer, ou que les Boogeymen sont en passe de devenir encore moins brutaux qu’un gangster dans un film policier (voir le récent Boogeyman justement), il est bon de se replonger quelques temps en arrière et voir que certains films traitant d’une idée originale se font conspuer ou ignorer…

Wishmaster est l’œuvre de Robert Kurtzman, le “K” du trio des effets spéciaux gore-latex KNB . L’histoire ne traite pas d’un croquemitaine classique tuant figurants sur figurants pour la bonne cause, mais celle d’une créature ancestrale: le Djinn. Bien loin du Aladdin façon Disney, le Djinn nous est décrit non pas comme un bon génie à votre service, mais comme un démon malfa...

Lire...

Python (2000)

Python

(2000)

Phillip J. Roth est un petit artisan de la science-fiction au rabais. Producteur, scénariste et réalisateur, il est coupable de nombreux films généralement conçus pour les chaînes câblées (Digital Man et A.P.E.X., mais aussi Dark Drive, Velocity Trap, Total Reality, Interceptor Force ou encore Deep Core). Des films souvent très semblables et vite torchés. Lorsqu’en 1997 sort Anaconda, qui remporte un petit succès, c’est tout naturellement qu’il s’empare du sujet (bien que devancé par les frères Hillenbrand en 1999 avec leur King Cobra) pour le décliner à l’infini par la suite avec Python 2 puis un Boa avant de se sacrifier à la mode du crossover alors en vogue (Freddy vs. Jason, Alien vs. Predator).

L’histoire est simple et déjà vue mill...

Lire...