Hommage tagged posts

Robert Forster (1941-2019)

Il y a quatre jours s’est éteint l’acteur Robert Forster, mort à l’âge de 78 ans d’une foutue tumeur au cerveau. Une triste fin pour cet homme qui forçait naturellement la sympathie par son simple charisme. C’était comme ça, il n’y pouvait rien: aussitôt qu’il apparaissait à l’écran, on ne pouvait s’empêcher de le trouver cool. Fils d’un entraineur pour éléphants de cirque (!), il n’a jamais vraiment accédé à la grande célébrité même si les médias et le grand public se rappellera l’avoir vu chez Quentin Tarantino avec Jackie Brown et surtout dans Breaking Bad, l’un des plus grands hits télévisés de notre temps. Et hélas, c’est généralement à ça que la masse populaire limite sa carrière...

Lire...

Sid Haig (1939-2019)

On s’en doutait un peu depuis l’annonce de son hospitalisation en début de mois, mais l’éternel barbu Sid Haig s’en est allé, n’ayant finalement pas survécu aux complications liées à son infection pulmonaire. Il part malgré tout au très bel âge de 80 ans et avec un dernier film sortant actuellement dans les salles ! Une maigre consolation, même s’il faut admettre que le géant avait prit un sacré coup de vieux ces derniers temps, son apparition dans la bande-annonce de 3 From Hell le montrant plutôt amoindri. On préfèrera garder de lui l’image d’un gros dur au sourire carnassier, celle-là même qu’il n’a eu de cesse de nous montrer à travers une longue liste de bandes d’exploitation débridées et ultra violentes...

Lire...

Billy Drago (1945-2019)

Avec Brion James et Richard Lynch, Billy Drago était sans doute mon second couteau préféré à retrouver au hasard des films et des séries télé. Une trogne mémorable et naturellement imposante lui ayant valu de continuellement jouer le méchant de service. Sadique, menaçant, le pauvre acteur se montrait si naturel dans la peau d’un antagoniste qu’il serait presque plus facile de retenir les nombreux sévices qu’il commit dans sa longue filmographie (plus d’une centaine de rôles au total) que de la qualité de son interprétation, qui elle était plutôt variable d’une production à l’autre. Capable du meilleur comme du pire (son jeu outrancier dans l’épisode “interdit” de Masters of Horror, c’est quand même quelque chose), l’homme se donnait à fond dans tous les cas, se mo...

Lire...

John Carl Buechler (1952-2019)

Il y a peu de temps, je vous avais annoncé que John Carl Buechler était atteint d’un cancer, maladie qu’il avait préféré taire jusqu’à ce que les lourds traitements ne l’accable tant physiquement que moralement. Après une longue décision, John et sa femme Lynn avaient choisi de lancer une campagne de participation financière afin de préserver leur famille des nombreuses factures à payer et à venir, mais le message n’était pas vraiment porteur d’espoir, Lynn se contentant de dire qu’un miracle était toujours possible. Hélas ce foutu Crabe n’aura pas perdu de temps pour faire ses ravages et John est tragiquement décédé à l’âge de 66 ans, ce lundi 18 Mars...

Lire...

Jan-Michael Vincent (1944-2019)

L’histoire de Jan-Michael Vincent est celle d’un véritable cauchemar, il n’y a pas moyen de le décrire autrement. Ce qui est dommage du fait qu’elle commence merveilleusement bien pour lui, sa carrière devant les caméras débutant sur les chapeaux de roues grâce à son look de jeune premier (qui lui donne aussi bien l’apparence du beau surfeur californien que du mystérieux bad boy au grand cœur) et son jeu de comédien convaincant qui lui permet de rivaliser avec de véritables légendes. Il tient ainsi tête à John Wayne (Les Géants de l’Ouest), Gene Hackman (La Chevauchée Sauvage), Burt Reynolds (La Fureur du Danger) et surtout Charles Bronson dans Le Flingueur, où il trouve sans doute son meilleur rôle...

Lire...

Dick Miller (1928-2019)

Difficile de croire que c’est à l’âge de 90 ans que Richard “Dick” Miller nous quitte. Qui l’aurait pensé si vieux ? Parce qu’il n’a jamais vraiment eu de grand rôle et s’est surtout contenté de petits personnages ici et là, on se l’imagine toujours de la même façon: tel qu’il apparait dans Gremlins, film qui l’a principalement exposé aux yeux du monde. Ça et sa scène dans Terminator où il se fait dézinguer par un Arnold Schwarzenegger alors débutant (“Wrong !” BLAM !). Même chez les cinéphages de série B sa carrière est généralement associée à celle de Joe Dante, qui l’employait aussitôt qu’il le pouvait:  Piranhas, Hurlements, The ʽBurbs, L’Aventure Intérieure, Explorers… C’est oublier que le bonhomme précède longuement cette génération 80s si vénérée et ...

Lire...

Ringo Lam (1955-2018)

Dans une interview pour le site easternKicks.com, Ringo Lam dit “Je ne veux pas regarder les informations… trop de violence”. Il aurait aussi bien pu dire que ce que l’on y trouve est trop dépressif. Et ainsi, quelques heures avant le nouvel an, l’année 2018 nous offre son dernier coup de pute avant de disparaitre, emportant avec elle le réalisateur hong-kongais âgé de seulement 63 ans. S’il n’était pas aussi célèbre que ses compagnons John Woo et Tsui Hark, il fut quand même l’auteur de films mémorables et fondateurs qui marquèrent, dans les années 90, la nouvelle vague du cinéma chinois. Et une révolution dans le genre Action. Il laisse derrière lui plusieurs œuvres dont au moins un incontournable: le polar City on Fire, avec Chow Yun-Fat...

Lire...

EXCELSIOR, un adieu à Stan Lee (1922-2018)

Le légendaire Stan Lee s’est éteint hier à l’âge impressionnant de 95 ans, touché par des complications liées à une sévère pneumonie, et en réalité par de nombreux autres problèmes. Aveugle depuis plusieurs années, partiellement sourd, les derniers moments de sa vie furent particulièrement difficile à suivre entre la mort de son épouse Joan l’an dernier, des conflits avec sa propre fille par rapport à son immense héritage et des abus de nombreuses personnes désireuses de récupérer son argent, comme ce gros connard de Keya Morgan, collectionneur s’étant attiré sa confiance durant sa période de deuil afin de détourner de nombreux biens, et même de délirantes accusations de harcèlement sexuel...

Lire...

Miguel Ferrer (1955-2017)

Chez les amoureux de la contre-culture et du cinéma avec des couilles, il restera à jamais l’inventeur du projet RoboCop. Pour la masse populaire branchée télé-poubelle et émissions interchangeables, il sera reconnu comme une aimable figure paternelle à travers les séries Preuve à l’Appui et NCIS: Los Angeles. Les anciens se souviendront de lui comme du fils de José Ferrer, auteur d’un L’Affaire Dreyfus de 1958, tandis que les autres se rappelleront qu’il fut le cousin de George Clooney.
Mais outre ces reconnaissances, plutôt simples et évidentes, il existe une poignée de personnes qui salueront Miguel José Ferrer pour qui il était vraiment: lui-même.
Avec son improbable tête toute ovale et ses yeux globuleux, l’acteur était un de ces seconds couteaux dont on a tendance ...

Lire...

Carrie Fisher (1956-2016)

La plus belle des princesses vient de nous quitter.

L’annonce, il y a quelque jour, de son arrêt cardiaque, avait un peu affolée toute une population. Celle qui vit avec la tête dans les étoiles. Sans revenir sur sa carrière – je ne me sens pas d’écrire sur le sujet, il est indéniable que son rôle de Leia Organa a éclipsé la totalité de sa filmographie. Une malédiction peut-être, pour un acteur, mais est-ce vraiment grave si ce personnage a pu entrer dans la légende, devenant à la fois intouchable, intemporel et inoubliable ?

Nous sommes très nombreux a avoir espéré qu’elle se remette de cette attaque, et les nouvelles qui ont suivies quelques heures plus tard, décrivant son état comme stable, nous avaient presque convaincues...

Lire...