Dynamite Entertainment tagged posts

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer (2012)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer

(2012)

Un drôle de bizarrerie que ce Vampirella vs. Fluffy the Vampire Killer, faux crossover entre la plus sexy des vampiresses et la chasseuse de Joss Whedon. Car comme le titre l’indique, ce n’est vraiment à Buffy la “vampire slayer” que nous avons affaire ici mais un alter ego satirique qui laisse à penser que le scénario va s’orienter vers la parodie. Ce n’est pas tout à fait le cas puisqu’il s’agit avant tout d’un pastiche permettant à l’écrivain de s’affranchir de toute continuité et autres exactitudes propres à la série télé. D’ailleurs, sans surprise, certains personnages secondaires meurent au cours de l’intrigue, ce qui serait impensable dans le cas où la véritable licence Buffy avait été ...

Lire...

Hack/Slash vs. Chaos!

En 2002, Chaos! Comics succombe comme tant d’autres aux conséquences du boom de la bande-dessinée américaine. Problèmes financiers et “erreurs stratégiques” lui force à mettre la clé sous la porte et son président, Brian Pulido, va partir se réfugier chez Avatar Press, studio qui partage son style “extrême” et horrifique tout en étant plus permissif encore sur le le sexe et le gore. S’il parvient à emporter avec lui l’un de ses bébés, Lady Death, il doit abandonner les autres: le monstrueux Evil Ernie, la vampire sexy Chastity et cette salope de Purgatori sont alors rachetés par une compagnie nommée Tales of Wonder, alors en partenariat avec la très jeune boite Devil’s Due Publishing...

Lire...

Army of Darkness – Ashes 2 Ashes (2004)

Army of Darkness

Ashes 2 Ashes

(2004)

Plus de dix ans après l’adaptation en comic book de Army of Darkness, le troisième volet d’Evil Dead se transforme en une véritable franchise à part sous les bannières de Dynamite Entertainment et Devil’s Due Publishing. En ignorant volontairement les deux premiers opus de la saga et en transformant le dernier opus comme un one shot (bien aidé, il est vrai, par l’introduction du film qui résume les mésaventures de Ash dans la cabane en quelques minutes), les éditeurs peuvent ainsi lancer tout une série d’aventures sans avoir à acheter les droits de chacune des œuvres de Sam Raimi. Malin, mais dommage pour la continuité. En découle également un univers comique et hautement cartoonesque dans la même veine que L’Armée des Ténèbres,...

Lire...

Army of Darkness #13 – King for a Day

La dernière fois que Army of Darkness a atteint le chiffre 13, cela avait été le signe du changement. On se souvient, la campagne promotionnelle mettait l’accent sur la “mort” de Ash, n’hésitant pas à donner pour couverture preview une pierre tombale pour notre héros. Évidemment tout ça demeurait un gros canular pour faire rebondir l’histoire et la mort elle-même n’avait rien d’absolument incroyable: Ash disparaissait tout bêtement d’un coup de magie et, l’instant d’après, était annoncé le fameux crossover avec Marvel Zombies. Toutefois en plus de celui-ci, cela avait été l’occasion d’un relaunch de la série (utile en quoi, on se le demande) qui pourtant poursuivait son intrigue. Pas de retour au zéro donc et une suite logique de ce qui s’était passé jusqu’ici.

Il va...

Lire...

Army of Darkness #12 // Crossover Xena: Le Retour !

12ème numéro de Army of Darkness pour son relaunch et fin de l’arc Home Sweet Hell, évidemment décevant puisque un peu expédié comme d’habitude. On note toutefois une nette amélioration du comportement du (des) personnage(s) et cela promet un peu de changement, on l’espère, pour la suite à venir. Au programme de cette fin d’aventure l’arrivée de Wrath, l’un des sept pêchés capitaux, l’alliance entre Ash et le Necronomicon lui-même afin de poursuivre leurs “propres” aventures sans personnages parasites. Pas grand chose à dire pour cette fin de période de la série, sans conteste la moins réussie. On retient un humour toujours présent bien que franchement amoindri, un joli punch en plein visage et surtout le fait que beaucoup de protagonistes survivent cette fois !

Lire...

Army of Darkness / Xena #4

Voilà, le plus improbable des crossovers vient de sortir son dernier numéro. Bilan: pas aussi fou qu’on aurait pu le croire !

En effet après que l’intrigue ait été construite sur trois numéros, il était inévitable que la conclusion de cette histoire soit une petite déception tant l’armée du mini-Evil Ash se fait décimer en deux secondes, et surtout tant les relations entre les personnages n’ont finalement abouti sur rien du tout… La dispute entre Autolycus et Ash ne se poursuit pas sur au-delà de deux ou trois pages et l’action générale n’a aucune ampleur, aucun climax.
Xena et Gabrielle deviennent clairement des faire-valoir tandis que tout l’humour sur la ressemblance entre Ash et son double disparait...

Lire...

Clint Eastwood zombie…

En fait non, pas du tout c’était juste pour déconner… L’illustration n’est pas un comic-book mais un simple dessin de couverture pour un numéro “collector” à l’issue de la parution de The Man with no Name, qui, comme son nom l’indique, est basé sur le personnage de L’Homme sans Nom de Clint Eastwood dans les fabuleux westerns de Sergio Leone (Pour une Poignée de Dollars / Et Pour Quelques Dollars de Plus / Le Bon, la Brute et le Truand). La couverture est signée par le dessinateur des couvertures des Marvel Zombies à la manière de ses détournements mode mort-vivants. Pour ce qui est du comic-book, il s’agit ici d’une histoire originale et non d’une reprise des films...

Lire...

The Month of the King

Janvier 2008 est le mois Ash Williams. Après deux Ash vs. Freddy vs. Jason sortis respectivement en début et fin de mois, on a également pu retrouver le King dans sa propre série (Army of Darkness) ainsi que dans l’émergence d’une seconde série, cette fois baptisée… Evil Dead !

Commençons par le nouveau numéro de Army of Darkness. Après la mort de Evil Ash Prime dans le monde post-apocalyptique (emprunté à la fin originale de L’Armée des Ténèbres, non retenue par les producteurs), voici le début d’un nouvel arc où Ash va, encore une fois, tenter de rentrer chez lui...

Lire...