Brian Pulido tagged posts

Bad Moon Rising – Special (2006)

ROAD TO HALLOWEEN V

Bad Moon Rising – Special

(2006)

C’est en bossant ensemble sur Mischief Night que Brian Pulido et Juan Jose Ryp posent les bases d’une autre série originale pour Avatar Press: Bad Moon Rising. Le scénariste de Evil Ernie et Lady Death, alors très prit par les titres à licence de la compagnie (Freddy, Jason et Leatherface) s’imagine ses propres slashers, ses propres croquemitaines, sûrement dans l’espoir de créer un nouvel univers sanglant comme celui de son défunt Chaos! Comics et peut-être aussi pour montrer qu’il est un auteur à part entière et pas seulement une pièce rapportée. Si Mischief Night avait pour cadre des suburbs chics peuplés de bimbos et de teenagers populaires, son deuxième titre se déroule dans un décors désertique où c’est lR...

Lire...

Mischief Night – Special (2006)

ROAD TO HALLOWEEN V

Mischief Night – Special

(2006)

“I dare the readers not to fall in love with Jill. She’s the ultimate Goth goddess, but she’s a ruthless, diabolical killer. I dare readers not to feel sympathy for Jack, but again he appears to be a heartless killer.
– Brian Pulido, à propos de Mischief Night

Lorsque le patron de Chaos! Comics Brian Pulido perd son entreprise en 2002 pour des raisons financières, il se réfugie vite chez Avatar Press où il y est accueilli comme un roi. Après tout cette compagnie partage le même goût pour les films d’horreur, la culture Métal, les pin-ups déshabillées et l’ultra violence, et ainsi le scénariste se retrouve en terrain connu...

Lire...

Hack/Slash vs. Chaos!

En 2002, Chaos! Comics succombe comme tant d’autres aux conséquences du boom de la bande-dessinée américaine. Problèmes financiers et “erreurs stratégiques” lui force à mettre la clé sous la porte et son président, Brian Pulido, va partir se réfugier chez Avatar Press, studio qui partage son style “extrême” et horrifique tout en étant plus permissif encore sur le le sexe et le gore. S’il parvient à emporter avec lui l’un de ses bébés, Lady Death, il doit abandonner les autres: le monstrueux Evil Ernie, la vampire sexy Chastity et cette salope de Purgatori sont alors rachetés par une compagnie nommée Tales of Wonder, alors en partenariat avec la très jeune boite Devil’s Due Publishing...

Lire...

Jason X – Special (2005)

Jason X

Special

(2005)

Quelle étrange idée que d’inclure l’Über Jason de Jason X dans la licence House of Horror. Parmi les autres icônes de la New Line Cinema que sont Freddy, Leatherface et le véritable Jason Voorhees, cette version cybernétique semble faire tâche puisque trop récente, trop différente, et n’ayant finalement eu a son actif qu’une courte apparition au sein d’un unique film. La moitié de la fanbase de Vendredi 13 le déteste et ceux qui ont manqué ce dixième volet pourraient même ne pas reconnaitre le zombie de Crystal Lake derrière sa belle armure à la Terminator. Voilà donc un titre qui ne risque pas d’attirer le lectorat autant que ses compagnons.
Il faut également rappeler qu’à cette époque, Avatar Press organisait un revival pour certaines Ba...

Lire...

Friday the 13th: Bloodbath (2006)

Friday the 13th: Bloodbath

(2006)

Il me semble inutile de revenir sur la longue introduction autour d’Avatar Press et sa gestion des licences Horreur de la New Line Cinema. Tout a déjà été dit ici et il est plus simple d’entrer cette fois dans le vif du sujet plutôt que de recopier ces longs paragraphes à chaque nouvelle chronique. J’invite donc le lecteur à naviguer d’un article à l’autre en fonction de ce qui l’intéresse. Pas la peine non plus de revenir sur l’équipe en charge de cette mini-série puisque le duo est le même dans l’épisode précédent. Leur histoire est d’ailleurs plus une suite qu’un nouvel arc, et la lecture du Special est fortement recommandée pour avoir une meilleure appréciation de l’intrigue générale qui nous est raconté dans les pages de Fr...

Lire...

Friday the 13th – Special (2005)

Friday the 13th

Special

(2005)

What makes him supernatural ? The hate ? The pain ?
Is it something in him, or is it the place ?

L’histoire de ce comic-book peut se résumer comme suit: “un couple de jeunes baise aux abords de Crystal Lake et Jason est en chemin pour les tuer, mais il est retardé par un commando para-militaire qui tente de le détruire”. A la fin, Jason se débarrasse de ses agresseurs et revient à ses activités habituelles, massacrant les adolescents en rut. Voyez cela comme une variation autour de la scène d’ouverture de Jason Goes to Hell, la différence étant que les forces spéciales traquant le monstre ne sont pas des agents du FBI cherchant à le punir pour ses crimes mais les hommes de main d’une richissime femme d’affaire qui cherche à faire le...

Lire...