Bad Girls tagged posts

Serpentina (1998)

Serpentina

(1998)

John Cleary est un bonhomme intéressant, puisqu’à l’origine son boulot n’a rien à voir avec l’industrie de la bande-dessinée. Si celui-ci est un artiste, il est avant tout… sculpteur professionnel ! C’est par un incroyable coup du sort ou une étrange opportunité qu’il se retrouva à bosser en tant que dessinateur pour comics durant les années 90. L’époque du grand Boom qui déstabilisa l’industrie suite à un vide juridique permettant à quiconque de lancer sa boite sans payer de taxes tout en profitant du marché “collector” alors à la mode. Cleary ne passe évidemment pas par la grande porte et fait ses débuts chez Topps Comics où il travail sur Satan’s Six, la fameuse série qui, en 1993, emploie Jason Voorhees comme guest star dans un hallucinan...

Lire...

Catfight: Escape From Limbo (1996)

Catfight: Escape From Limbo

(1996)

You’re a hero, aren’t you ? And aren’t heroes supposed to care ?

Lightning Comics, ça vous dit quelque chose ? C’était, en 1967, une tout petit éditeur qui n’a publié que deux titres de toute son existence. Et bien ce n’est pas de lui dont je veux parler mais plutôt du Lightning Comics des années 90, une de ces innombrables compagnies qui, vous l’aurez compris, a vu le jour durant le boom de l’industrie lors de l’Âge Sombre et extrême. Bloodfire, Perg, Deathangel, Sinja… Si cela ne vous parle pas c’est normal: la boite était un de ces nombreux parasites qui ont profité de la situation d’alors pour inonder le marché de revues cheap, mal foutue et sans imagination mais dotées de nombreuses variantes de couvertures pour appâter le ...

Lire...

Dead Sonja: She-Zombie with a Sword (2006)

Dead Sonja: She-Zombie with a Sword

(2006)

I have a sword, double-D breasts, and a spotlight
solicitation in the Diamond Distributors catalog !

Comme beaucoup d’autres petits éditeurs de comic-books, Blatant Comics a vu le jour durant le boom des années 90, participant à l’inondation du marché. Comme les autres, la compagnie a vite compris qu’il était possible de se faire un peu d’argent rapidement en réalisant quelques bandes remplies d’ultra violence et de femmes sexy. Et comme les autres, la compagnie a vite compris que pour faire un maximum de profit, le mieux restait de ne pas trop investir dans la confection des bouquins: le noir et blanc coûte moins cher que la couleur et les artistes débutant sont moins gourmand et facilement exploitables. Tant pis pour la qualité...

Lire...

Hack/Slash vs. Chaos!

En 2002, Chaos! Comics succombe comme tant d’autres aux conséquences du boom de la bande-dessinée américaine. Problèmes financiers et “erreurs stratégiques” lui force à mettre la clé sous la porte et son président, Brian Pulido, va partir se réfugier chez Avatar Press, studio qui partage son style “extrême” et horrifique tout en étant plus permissif encore sur le le sexe et le gore. S’il parvient à emporter avec lui l’un de ses bébés, Lady Death, il doit abandonner les autres: le monstrueux Evil Ernie, la vampire sexy Chastity et cette salope de Purgatori sont alors rachetés par une compagnie nommée Tales of Wonder, alors en partenariat avec la très jeune boite Devil’s Due Publishing...

Lire...

Razor sort des limbes !

Cela fait longtemps que j’avais envie de vous parler de Razor, un des nombreux comics “extrêmes” des années 90. Publiée en son temps chez London Night Studios, boite indie spécialisée dans les histoires en noir et blanc (c’est moins cher) violentes et érotiques (c’est la mode), la série n’est pas particulièrement connue puisque noyée dans un océan de semblables et ayant débutée avec un artiste loin d’être doué. Malgré ses dessins brouillons et son intrigue clichée, la série a survécu à travers le temps et a su se faire remarquer par un lectorat porté sur l’underground (et le death metal) au point d’être ressuscité durant les années 2000 via l’éditeur Avatar Press. Mieux: il s’agit du seul titre au monde possédant un crossover avec The Crow, la mythique bande...

Lire...

Voodoo / Zealot: Skin Trade (1995)

Voodoo / Zealot: Skin Trade

(1995)

Voici en quelque sorte le représentant parfait du comic-book “Extrême” des 90s. Produit conjointement par Image Comics et son label / compagnie-sœur WildStorm, Skin Trade est un one-shot centré sur les deux héroïnes du groupe WildC.A.T.s: Voodoo, une ex-stripteaseuse dotée de gènes extraterrestres et de pouvoirs mentaux, et Zealot, sorte de version ultra-violente et asociale de Wonder Woman. Ce type de publication est ultra commun dans l’industrie des super-héros puisque permettant d’offrir à un personnage ou une équipe une petite aventure contenue et déconnectée de leur série principale...

Lire...