Anthologie tagged posts

Trick ʽr Treat (2007)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Trick ʽr Treat

(2007)

Toujours inédit dans nos contrées treize ans après sa sortie, Trick ʽr Treat n’a rien perdu de son mordant ou de sa brillance depuis tout ce temps. Il s’agit toujours la meilleure anthologie horrifique qui existe depuis Creepshow et personne d’autre que son réalisateur, Michael Dougherty, n’a su capturer aussi bien l’esprit d’Halloween. Il faut dire que celui-ci s’intéresse au sujet depuis toujours et en a fait le sujet de sa toute première production, le court-métrage Season’s Greetings en 1996 où apparait déjà le personnage de Sam, la petite mascotte du film. Un enfant surnaturel déguisé d’un sac en toile de jute sur la tête dont le nom dérive de Samhain, et qui est en réalité l’incarnation même de cette fête traditionnelle...

Lire...

Crime Detector #5 – Ultimate Destiny (1954)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Crime Detector #5

Ultimate Destiny

(1954)

Il est difficile d’expliquer a quel point, dans les années 50, l’influence EC Comics s’est faite ressentir à travers tout le territoire américain, au point d’attirer l’attention du gouvernement sur une industrie jusqu’ici totalement libre de publier ce qu’elle veut sans avoir de compte à rendre. Outre DC et Marvel, encore toutes jeunes, de nombreuses autres compagnies désormais oubliées ont surfer sur la vague Horreur engendrées par Tales From the Crypt et ses petits frères, chacune créant ses propres anthologies afin de copier la formule gagnante...

Lire...

Strange Tales #21 – The Man Who Cried Vampire ! (1953)

ROAD TO HALLOWEEN VI

Strange Tales #21

The Man Who Cried Vampire !

(1953)

Qu’il est loin le temps où la Marvel s’appelait encore Atlas Comics ! Pour cela il faut remonter aux années 50, et même alors l’éditeur existait sous une forme plus ancienne encore nommée Timely Comics. L’univers des super-héros n’en étant qu’à ses balbutiements après le Golden Age, avec seulement une poignée de personnages en activité au sein de la compagnie (la première Torche Humaine, en fait un robot, Namor le Prince des Mer et l’oublié Marvel Boy), il fallait que les scénaristes mises sur d’autres genres à la mode pour attirer l’attention: espionnage, guerre, romance, suspense… et bien sûr l’horreur, alors très à la mode grâce aux EC Comics dont les publications – The Haunt of Fear

Lire...

Things 3: Old Things (1998) AKA. Deadly Tales

Things 3: Old Things

(1998)

Si Things est l’objet d’un culte minuscule et négligeable, et si Things 2 est extrêmement obscure au point qu’il n’existe pratiquement rien à son sujet sur Internet, alors Things 3 est une légende urbaine seulement connue des spécialistes du shot on video d’autrefois. Un film si rare que la jaquette de son édition originale ne subsiste qu’à travers une ou deux photos bien cachées dans les méandres du Web (encore une fois, un grand merci à Damien Granger et à sa fabuleuse collection pour le coup de main), et si méconnu que les rares informations disponibles semblent contradictoires. Difficile par exemple de savoir quel est son véritable titre puisque si l’œuvre porte le nom de Things 3: Old Things, elle en possède au moins deux autres...

Lire...

Things II (1998)

Things II

(1998)

Malgré ses limitations budgétaires et techniques, le shot on video Things (l’américain, pas le canadien) a su se montrer assez divertissant et sympathique pour se démarquer de la concurrence. Les mauvaises langues diront même que c’est sans doute la meilleure chose que David S. Serling ait jamais produite au point de s’y accrocher comme à la prunelle de ses yeux encore de nos jours, afin de capitaliser dessus un maximum. Mais si ce premier opus a bénéficié de plusieurs éditions VHS et DVD à travers le temps et qu’il est assez simple de dénicher quelques informations au sujet du film, c’est loin d’être le cas pour sa suite tardive. Things II (ou Things 2 si l’on en croit l’écran-titre) voit le jour cinq ans plus tard, et c’est à peine si l’on peut confi...

Lire...

Things (1993)

Things

(1993)

Attention, prière de ne pas confondre le Things de 1989, incompréhensible mais brillant morceau de canuxploitation tourné au caméscope, avec ce Things de 1993, lui aussi un représentant du genre shot on video mais américain et marquant les premiers pas dans le cinéma Z du producteur David S. Sterling. L’interminable saga des Camp Blood, c’est lui, tout comme la résurrection de Witchcraft avec les opus 14, 15 et 16 sorti en même temps. Dans sa longue carrière il aura également fait de la sous-traitance pour la Full Moon (Demonicus) et se rendit coupable du consternant The Amazing Bulk, l’un des trois films responsables de la popularisation du Nanar auprès du grand public avec The Room et Birdemic...

Lire...

Body Melt (1993)

Body Melt

(1993)

The first phase is hallucinogenic.
The second phase is glandular.
The third phase is body melt.

Philip Brody c’est le fondateur du groupe expérimental → ↑ → (ça se prononce “tsk tsk tsk”, ou “tch tch tch” selon votre diction), de la musique australienne se classant dans le registre “art rock”. Un projet multimédia qui l’amène à toucher à la vidéo, réalisant dix courts-métrages en Super 8 qu’il réunira en une compilation en 1982, époque à laquelle il rencontre le producteur Rod Bishop qui va travailler avec lui sur son dernier album en date. L’expérience aura marqué les deux hommes car les voilà de nouveau ensemble dix ans plus tard avec ce Body Melt, film gore que l’artiste semble d’abord vouloir créer sous la forme d’une série de courts-métr...

Lire...

The Twilight Zone (1.10a) – The Shadow Man (1985)

ROAD TO HALLOWEEN V

The Twilight Zone

The Shadow Man

(1985)

I am the Shadow Man, and I will never harm the person under whose bed I live.

La première fois que j’ai évoqué le revival de Twilight Zone pour cette sélection d’Halloween, j’avais sélectionné l’épisode Monsters ! que je décrivais comme “le meilleur film de Joe Dante qui n’a pas été réalisé par Joe Dante”. Et bien il est maintenant temps de s’intéresser justement à la contribution du réalisateur de Gremlins, qui avait déjà participé en son temps à La Quatrième Dimension: Le Film pour ce qui était sans doute le meilleur segment. Ici son implication reste minimum puisque le script n’est pas de lui (signé Rockne S. O’Bannon, le créateur de Farscape) et qu’il n’a visiblement pas eu le cho...

Lire...

Are You Afraid of the Dark ? (1.13) – The Tale of the Pinball Wizard (1992)

ROAD TO HALLOWEEN V

Are You Afraid of the Dark ?

The Tale of the Pinball Wizard

(1992)

The Tale of the Pinball Wizard est une sorte de curiosité, épisode à la fois bon et mauvais qui tire plus sur le récit d’aventure que l’histoire d’épouvante traditionnelle, propre à la série. Je ne reviens pas sur celle-ci, ayant déjà écrit toute une intro dans un article précédent, mais il convient de rappeler que Fais-Moi Peur ! met principalement en scène des fantômes, monstres et vampires un peu à la manière de Chair de Poule, et que ses rares écarts s’inspirent de folklores et de mythologies. C’est sans doute pour paraitre plus moderne et “proche des jeunes” que ce season finale traite de jeux vidéo et de la dangereuse addiction qu’ils représentent.
Un bon moyen égal...

Lire...

Monsters (1.18) – The Match Game (1989)

ROAD TO HALLOWEEN V

Monsters

The Match Game

(1989)

Du beau monde dans ce The Match Game (le jeu de l’allumette), qui apparait visuellement beaucoup plus attrayant que l’habituel épisode de Monsters. Virez les génériques propres à la série, et on jurerait qu’il s’agit là d’un épisode des Contes de la Crypte. Il faut dire que tout le budget semble avoir été mis dans la créature qui sonne beaucoup moins fausse que d’habitude et rivalise avec certains monstre que l’on peut trouver dans de bien plus grosses productions de l’époque. Le scénario camoufle l’habituel problème de la limitation de décors / comédiens en l’intégrant au cœur de l’intrigue, et une fois n’est pas coutume apparaissent quelques guest stars qui viennent booster les valeurs de production et donner ...

Lire...