Amityville tagged posts

Hammer House of Horror (1.05) – The House That Bled to Death (1980)

ROAD TO HALLOWEEN V

Hammer House of Horror

The House That Bled to Death

(1980)

A l’aube des années 80, la magistrale Hammer rend l’âme et l’une des raisons de sa disparition c’est qu’elle parait obsolète aux yeux du grand public. Alors que le slasher s’apprête à naitre, les vampires à grande cape et les manoirs gothiques ne font plus peur. Le gore vient remplacer les toiles d’araignées et les squelettes tandis que la nudité devient de plus en plus permissive. C’est une nouvelle génération qui arrive et malheureusement la firme n’est pas prête à l’accueillir. Elle s’y tente malgré tout, créant ici et là quelques projets plus modernes, comme La Légende des 7 Vampires d’Or qui mélange son style avec le kung-fu de la Shaw Brothers, et Captain Kronos, Vampire Hunter, ...

Lire...

The Simpsons (2.03) – Treehouse of Horror (1990) AKA. The Simpsons Halloween Special

ROAD TO HALLOWEEN V

 

Suite a un problème technique le texte original a été perdu, me forçant a tout réécrire de tête, à la hâte et avec beaucoup de dépit afin de rester dans les temps. Cette nouvelle version m’apparait comme inférieure et un peu bâclée, mais c’est tout ce que je peux faire plutôt que de supprimer l’article entièrement.

The Simpsons

Treehouse of Horror

(1990)

Que reste t-il vraiment à dire sur Les Simpsons ? Rien, la série perdurant depuis des décennies et continuant à aligner gags et parodies comme au premier jour. Alors oui, depuis plusieurs années le show a perdu de sa superbe, est devenu moins drôle et on peut presque séparer la version contemporaine de l’Âge d’Or tant la comparaison ne tient pas...

Lire...

CSI: NY (4.06) – Boo (2007)

ROAD TO HALLOWEEN V

CSI: NY

Boo

(2007)

Voilà bien la première fois de ma vie que je regarde un épisode des Experts en entier, en tout cas en y prêtant vraiment attention. Pour moi ce show, ses multiples spin-off et ses nombreux imitateurs (NCIS et compagnie) n’ont toujours été qu’un bruit de fond, des images auxquelles on jette un œil une fois de temps en temps tout en faisant autre chose. Car le fait est que ces séries procédurières, bien que sans doute révolutionnaire en leur temps, sont insipides, répétitives et particulièrement dérangeantes pour peu que l’on observe tout ça un peu de recul: les “héros” sont la parfaite représentation de la figure d’autorité sévère, arrogante, zélée et moqueuse de tous les torts et travers de la société...

Lire...

When and Where – Amityville: The New Generation (1993)

Lost (and found) in the 5th Dimension

Épisode 22

WHEN AND WHERE

Amityville: The New Generation (1993)

You’re a very brave man, Paulie.
A loaded gun, with all these critics around…

J’ai commencé cette rubrique stupide en parlant d’objets bizarres et à peine visibles dans un film, souvent impossible à mentionner dans de simples chroniques. Il était temps que je revienne sur ce concept, et ainsi l’une des premières choses qui me vient en tête est cette étrange “œuvre d’art” provenant de Amityville: Darkforce, ou Amityville: The New Generation, soit le septième film de la série. Pour mettre rapidement les choses dans leur contexte, il faut mentionner l’existence de deux saga parallèles à propos de cette franchise: les films et les livres...

Lire...

Amityville 3D (1983) AKA. Amityville III: The Demon

Amityville 3-D

(1983)

Après un second volet réussi, la saga Amityville va se développer en une franchise peu glorieuse qui commence avec ce troisième épisode. Les bons résultats de Amityville II permettent la mise en chantier d’un nouveau film qui ne va cette fois-ci non pas s’inspirer d’un “fait divers réel” (à savoir la fumeuse histoire de maison hantée des Lutz pour le premier épisode, et le massacre des DeFeo pour la séquelle) mais partir d’un scénario original écrit par William Wales, dont il s’agit du seul et unique travail de sa carrière. Pas étonnant d’ailleurs puisque son script accumule les emprunts aux grands classiques du genre sans jamais innover, et que tout le concept de cet épisode ne réside finalement que dans sa fameuse 3-D, un gim...

Lire...