Monthly Archives janvier 2019

Dick Miller (1928-2019)

Difficile de croire que c’est à l’âge de 90 ans que Richard “Dick” Miller nous quitte. Qui l’aurait pensé si vieux ? Parce qu’il n’a jamais vraiment eu de grand rôle et s’est surtout contenté de petits personnages ici et là, on se l’imagine toujours de la même façon: tel qu’il apparait dans Gremlins, film qui l’a principalement exposé aux yeux du monde. Ça et sa scène dans Terminator où il se fait dézinguer par un Arnold Schwarzenegger alors débutant (“Wrong !” BLAM !). Même chez les cinéphages de série B sa carrière est généralement associée à celle de Joe Dante, qui l’employait aussitôt qu’il le pouvait:  Piranhas, Hurlements, The ʽBurbs, L’Aventure Intérieure, Explorers… C’est oublier que le bonhomme précède longuement cette génération 80s si vénérée et ...

Lire...

Savaged (2013) AKA. Avenged

Savaged

(2013)

Une bonne petite surprise que ce Savaged (parfois aussi nommé Avenged), un rape and revenge qui prend un détour surnaturel inattendu pour mieux devenir un slasher très sanglant et sans doute inspiré par The Crow (et plus précisément The Crow: Flesh & Blood, qui se déroulait dans le même décors désertique avec une héroïne en guise de vengeur d’outre-tombe). L’histoire raconte comment Zoe, une jolie sourde-muette, traverse le Nouveau Mexique en voiture afin de se rendre chez son petit ami avec qui elle veut faire sa vie. En chemin elle passe par la petite ville d’Acme, un trou perdu où elle rencontre une bande de rednecks forcément racistes qui s’amusent à assassiner quelques indiens...

Lire...

By The Sword – Les précommandes sont ouvertes !

Thierry Augé, alias Roggy pour les intimes, va sortir son premier fanbook (c’est comme un fanzine mais plus proche du livre que du magazine) dédié aux films l’Heroic Fantasy et le titre claque pas mal: By The Sword – Chronique de l’Heroic Fantasy au Cinéma. Un projet qui lui tient à cœur puisqu’il a planché dessus de puis un long moment et que nous avions déjà eu quelques conversations là dessus durant les derniers Bloody Week-end. Prochainement disponible, l’ouvrage sort du fourreau pour exhiber sa belle lame et cela a effectivement l’air mortel: une quinzaine de chapitres répertoriant plus de deux cents films, du conquérant Conan le Barbare de John Milius à ses innombrables avatars crapoteux, qu’ils soient américains, italiens ou de contrées plus lointaines encore...

Lire...

Class of Nuke ‘Em High (1986)

Class of Nuke ‘Em High

(1986)

Avec pas moins de cinq personnes au scénario et deux réalisateurs, on pourrait croire que Class of Nuke ‘Em High va droit à la catastrophe et, considérant l’ambiance anarcho-punk des productions Troma en général, on imagine déjà le désastre. Tout laisse présager un film chaotique sans queue ni tête alignant les gags pipi-caca, les enjeux caricaturaux et les comédiens surjouant à l’extrême. Et pour être honnête il y a effectivement un peu de cela dans le résultat final. Oui mais voilà, par un étonnant miracle, non seulement ce titre se trouve être d’une très bonne tenue techniquement parlant, surpassant aisément ses prédécesseurs comme The Toxic Avenger dans ce domaine, mais il se trouve même être plus intéressant qu’il n’y p...

Lire...

Cy Warrior (1989) AKA. Cyborg – Il Guerriero d’Acciaio

Cy Warrior

(1989)

Le producteur Fabrizio De Angelis était le roi du Bis italien à son époque, s’étant particulièrement fait remarqué en s’associant avec Lucio Fulci pour ses meilleurs films (L’Enfer des Zombies, L’Au-Delà, La Maison Près du Cimetière, L’Éventreur de New York) avant de le lâcher afin de poursuivre une carrière toujours plus “nanarde” avec notamment Zombi Holocaust et les six (!) Karate Warrior. Mais on lui doit de nombreux titres du genre comme la trilogie Thunder, Les Nouveaux Barbares, les deux Guerriers du Bronx et les Killer Crocodile. Avec Cyborg – Il Guerriero d’Acciaio, alias Cy Warrior à l’international, il réuni une équipe du tonnerre pour pondre un clone tardif de Terminator. S’y retrouvent le musclé Frank Zagarino (Striker) et le t...

Lire...

Bikini Island (1991)

Bikini Island

(1991)

Pour un fan de slasher, s’intéresser à Bikini Island signifie que l’on se retrouve réduit à faire les fonds de tiroir pour se procurer son fix. Cela arrive aux meilleurs d’entre nous mais d’en demeure pas moins embarrassant. Pas étonnant du coup que ce titre ne soit pas vraiment connu, évoquant d’ailleurs plutôt un anecdotique softcore produit pour le câble qu’un véritable film d’horreur. Et pour être franc je pense sincèrement que le projet à commencé de cette manière avant qu’un changement de dernière minute n’ait été décidé pour son exploitation commerciale, tant le résultat s’apparente plus à un épisode de Alerte à Malibu ou Agence Acapulco avec cette volonté de mettre en avant le casting de bimbos en maillots de bain...

Lire...

I Bought a Vampire Motorcycle (1990)

I Bought a Vampire Motorcycle

(1990)

Un gang de bikers satanistes se préparent à invoquer le démon Ahriman pour vaincre un clan rival, les Road Toads, dont le gimmick est d’utiliser des armes médiévales. Pas de chance, leurs ennemis les retrouvent et les massacres jusqu’aux derniers. Mais le mauvais esprit a bien reçu le message et s’en va alors posséder l’un des engins de ses disciples, une jolie Norton Commando 850 qui devient du coup… une moto vampire ! Celle-ci échoue dans un garage d’occasions où elle est achetée par Nicky Oddy, dit Noddy (qui est le nom anglais de Oui-Oui pour ceux qui ne comprennent pas la blague), qui pense faire une belle affaire...

Lire...

The Dragon Unleashed (2019)

The Dragon Unleashed

(2019)

Rene Perez est un habitué du cinéma de série B tendance Z, étant entre autre réalisateur de la trilogie zombiesque The Dead and the Damned, la trilogie slasheresque Playing With Dolls et tout récemment de Death Kiss, un faux Death Wish 6 avec un vrai sosie de Charles Bronson. Un film de vigilante qu’il a conçu dans un esprit rétro pour “rendre hommage” aux œuvres des années 70/80, surfant en réalité sur une monde très rentable qui ne semble jamais s’épuiser. Avec The Dragon Unleashed (anciennement Bring the Pain) il poursuit sur le même thème avec un supposé film de ninjas dans la lignée de ceux de la Cannon et équivalent, lequel n’a en vérité rien à voir – mais alors pas du tout – avec le sujet...

Lire...

Mr. Hell (2006)

Mr. Hell

(2006)

 

“You are fucking with the wrong fuckers !

Voilà une curiosité que ce Mr. Hell, un slasher qui date de 2006 mais aurait aussi bien pu sortir dix ans plus tôt. Car le concept même du film de Boogeyman est un sous-genre qui fonctionne beaucoup moins qu’auparavant malgré quelques avatars modernes, et tout ce qui est présenté dans celui-ci évoque une autre décade. Celle des Jack Frost, Uncle Sam, Sleepstalker et autre Psycho Cop Returns, ces rejetons mal branlés de Freddy et Jason qui donnaient dans la surenchère et l’humour volontaire pour se faire remarquer, et ce malgré un budget ridicule...

Lire...

Blades (1989)

Blades

(1989)

Blades, sorti chez nous sous le titre de Panique sur le Green, n’est rien d’autre qu’une parodie des Dents de la Mer se déroulant sur un terrain de golf, le requin étant replacé par une gigantesque tondeuse à gazon. On la doit à John P. Finegan, réalisateur du sympathique Girls School Screamers, qui officie cette fois comme scénariste et producteur même s’il y a visiblement eu de gros changements entre son idée de base et le résultat final. Il semblerait qu’à l’origine le film devait être une satire plutôt qu’une reprise scène par scène du film de Spielberg, mais le développement mouvementé du projet aurait changé tout ça...

Lire...