Monthly Archives janvier 2015

Constantine (1.09)

Constantine
Ep.1.09

The Saint of Last Resort

Part 2

La série reprend après une pause si courte qu’on peut se demander en quoi elle était utile, si ce n’est de décaler la case horaire de diffusion. Quoiqu’il en soit, l’épisode reprend exactement là où le cliffhanger nous avait abandonné et nous retrouvons ainsi John Constantine agonisant dans les égouts, blessé par balle et abandonné aux griffes de l’Invuche, un monstre ancestral et indestructible. L’exorciste est dans une bien mauvaise posture et risque de rapidement trouver la mort tant par l’hémorragie que par la créature qui se rapproche.
Alors bien sûr, comme tout cliffhanger, la résolution intervient quasi immédiatement et la trouvaille est généralement décevante car simplifiant une situation qui paraissait vraimen...

Lire...

Penitentiary III (1987)

Penitentiary III

(1987)

Quelle meilleure façon de commencer ce troisième opus qu’en montrant son héros, Martel “Too Sweet” Gordon, tenir un gobelet d’urine d’une main tremblante ? Pas de doute, nous sommes bien dans une production Cannon, la glorieuse firme des israéliens Golan et Globus. En 1987, la popularité de la boite n’est plus à faire et pas mal de leurs films connus sortent cette année là: American Ninja attaque son second volet, Charles Bronson rempile pour un quatrième Death Wish et Ruggero Deodato tourne l’improbable Barbarians avec les frères Paul. Hélas c’est aussi la période où l’entreprise montre de sérieux signes de faiblesses, particulièrement en raison de surendettements. Le projet Spider-Man, qui n’a jamais vu le jour, en est principalement res...

Lire...

The Bleeding II … ?

Aujourd’hui, au lieu de faire quelque chose de constructif (comme par exemple finir de rédiger mon texte sur Penitentiary III ou préparer mes articles pour le prochain Vidéotopsie), j’ai décidé de glander. Je n’ai donc rien foutu et j’ai regardé une petite série B pas terrible du nom de The Bleeding. Un film de vampires très mal foutu, sans budget, réalisé par un certain Charlie Picerni, cascadeur de son état qui a travaillé sur à peu près tous les films que vous avez pu voir dans votre vie. Avec The Bleeding, il est évident que le garçon ne cherchait pas à faire un chef d’œuvre, mais juste à passer derrière la caméra et de mettre en scène ses propres cascades et chorégraphies, utilisant un scénario prétexte sans trop se casser la tête...

Lire...

Penitentiary II (1982)

Penitentiary II

(1982)

Voici un film où Ernie Hudson, vêtu d’un T-shirt jaune poussin et d’une perruque arc-en-ciel, se bat contre un Mr. T déguisé en génie de carnaval. Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire sur Penitentiary II ? Qu’il s’agit d’une vaste blague ? Que cette simple scène représente toute la différence de ton entre la séquelle et le premier opus ? Ceux qui ont lu ma chronique sur le Penitentiary original de Jamaa Fanaka (rêvons) se rappelleront que je faisais état d’une œuvre sérieuse, crédible malgré quelques idées à la limite de la série B, et qui explorait de façon réaliste un microcosme carcéral. La boxe était loin d’être le thème principal du film et la nature parfois rocambolesque des personnages était justifié par leur niveau socio-intellectuel...

Lire...

Penitentiary (1979)

Penitentiary

(1979)

Pilier oublié de la Blaxploitation, Penitentiary est un film ayant injustement sombré dans le néant après un succès pourtant phénoménale à sa sortie. Produit, écrit et réalisé par Jamaa Fanaka, un total inconnu alors comme maintenant, l’œuvre se démarque de ses camarades car reposant sur un univers réaliste et crédible, loin des extrêmes du cinéma d’exploitation. Et c’est d’autant plus étonnant qu’on retrouve de nombreux éléments qui pourraient basculer d’un instant à l’autre dans les stéréotypes et transformer le tout en un énième film d’action formaté...

Lire...

Too Many Cooks (2014)

Too Many Cooks

(2014)

Attention, la chronique suivante révélant nombre d’éléments surprises qui font tout l’intérêt de la vidéo Too Many Cooks, il est conseillé de regarder celle-ci d’abord avant de lire le texte, afin d’en profiter pleinement. Vous la trouverez aisément sur YouTube, via la chaîne Adult Swim. Toutefois ce n’est pas impératif et l’article éveillera peut-être votre intérêt en cours de lecture.

It takes a lot to make a stew
A pinch of salt and laughter, too
A scoop of kids to add the spice
A dash of love to make it nice, and you’ve got
Too many Cooks ! ♪♪

Le film le plus important de la fin d’année 2014 est probablement Too Many Cooks, court métrage d’une dizaine de minutes écrit et réalisé par Chris “Casper” Kelly...

Lire...