Monthly Archives juin 2013

Mighty Honey (2012)

ZDAD-34

Mighty Honey

(2012)

Alors que le grand public se rue dans les salles de cinéma pour la sortie de Man of Steel, attardons nous de notre côté sur cette version japonaise du Kryptonien, qui met en scène une jolie super-héroïne à taille de guêpe. Non, il ne s’agit pas d’un remake de Supergirl mais d’une production bien particulière que l’on ne peut même pas décemment appeler un “vrai” film.
Il s’agit en fait d’une vidéo semi-pro issue d’un circuit plutôt fermé et s’adressant à une clientèle assez restreinte. Et contrairement à ce que vous pensez, il ne s’agit pas d’un film porno. Enfin pas tout à fait...

Lire...

Hansel & Gretel: Witch Hunters (2013)

Hansel & Gretel: Witch Hunters

(2013)

Je suis le genre de personne à tout faire à l’envers et après vous avoir parlé de la version Asylum d’Hansel & Gretel, voilà que je m’intéresse enfin à l’original. Et pour résumer succinctement ce que je pense du film, permettez-moi de reprendre une formulation américaine à la mode: “Meh”.
Ce terme à l’orthographe similaire au cri de la vache est une manière de designer une œuvre qui n’est ni bonne ni mauvaise, ni intéressante ni décevante. Car Hansel & Gretel: Witch Hunters est le prototype parfait du blockbuster saisonnier, le film de divertissement calibré pour tous et donc vierge de toute personnalité...

Lire...

Aztec Rex (2007) AKA. Tyrannosaurus Azteca

Aztec Rex

(2007)

Aztec Rex, autrefois connu sous le titre de Tyrannosaurus Azteca mais ça devait être trop compliqué, est l’œuvre de Brian Trenchard-Smith, un cinéaste qui n’est pas sans avoir sa réputation dans le milieu de la série B. S’il est l’auteur du vraiment sympa Secret du Lac, il est surtout connu pour avoir réalisé Les Traqués de l’An 2000 ainsi que les divertissants Demon House 2 et Leprechaun 3 et 4 (celui à Las Vegas et celui dans l’espace !), tous bien supérieurs à leurs ennuyeux prédécesseurs. Mais le monde du DTV a bien changé depuis et les films du genre ont globalement cédés la place à des téléfilms formatés, comportant généralement une ou plusieurs créatures en CGI mal foutus. Cerberus, Mammoth, Supergator, Dinoshark, Mongolian Death Wor...

Lire...

Age of the Hobbits (2012)

Age of the Hobbits

(2012)

Un peu d’Histoire. En 2012, la compagnie The Asylum compte faire du Hobbit son nouveau sujet de mockbuster. Comme d’habitude l’idée est d’emballer un petit film tourné à l’arrache et de le sortir a peu près au moment où la source d’inspiration sort en salle, avec un titre trompeur. Dans le cas présent, The Hobbit: An Unexpected Journey devient un Age of the Hobbits qui n’a bien entendu strictement aucun rapport avec les écrits de J.R.R. Tolkien. Parce que cela devait bien arriver un jour, les grosses compagnies (Waner Bros/New Line Cinema/MGM) décident de monter un procès contre la petite boite pour utilisation abusive du terme “Hobbit” qui, légalement, devrait leur appartenir...

Lire...

The Man With the Iron Fists (2012)

The Man With the Iron Fists

(2012)

Voici le projet fou du rapper RZA, un hommage improbable aux films de kung-fu d’antan avec lesquels il a grandit. Cependant son idée n’était absolument pas de reproduire à l’identique ces productions mais au contraire d’en livrer une version un peu fantasmée, déformée par le prisme de la nostalgie et des souvenirs lointains. De ces films d’exploitations, RZA se souvient surtout du meilleurs, ce côté fou et outranciers que l’on ne retrouvait pas ailleurs, avec des scènes carrément improbables. Exactement comme Quentin Tarantino et Robert Rodriguez en fait, qui avec leur Grindhouse et sa reproduction parodique de ces pelloches barrées, ont donné naissance à un véritable genre.
Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la mention “Quentin Ta...

Lire...

Biocrisis (2002)

Biocrisis

(2002)

Ce petit film amateur, je l’ai découvert il y a maintenant dix ans. A l’époque j’étais un jeune vidéaste passionné et je traversais une phase de curiosité insatiable me poussant à chercher sur la Toile tout ce qui ce faisait en la matière. Bien sûr des sites comme Youtube ou Wikipédia n’existaient pas et le téléchargement direct était limité par des connexions peu performantes, ce n’était donc pas une mince affaire que de trouver quelque chose. Dans le domaine de l’amateur il y avait quand même quelques pionniers et j’ai passé des mois à regarder les productions rigolotes de Cheap Movies, Mr. Poulpe (à l’époque inconnu), LopéProd, Baleine Production et bien d’autres...

Lire...