Yearly Archives 2006

Iron Maiden + Trivium – Bercy

 

Iron Maiden
Iron Maiden + Trivium
28 Novembre 2006
Palais Omnisports de Paris-Bercy (75)

 

 

SET-LIST

Different World
These Colours Don’t Run
Brigther Than a Thousand Suns
The Pilgrim
The Longest Day
Out of the Shadows
The Reincarnation of Benjamin Breeg
For the Greater Good of God
Lord of Light
The Legacy
Fear of the Dark
Iron Maiden

Encore

Two Minutes to Midnight
Hallowed Be Thy Name
The Evil That Men Do

 

Lire...

Festival BD Boum, 23ème – Dédicace Team French Crow

23ème édition du Festival BD Boum de Blois, et une nouvelle dédicace. Un peu particulière celle-ci puisqu’il ne s’agit pas de l’illustration d’un auteur, mais du petit mot d’un scénariste ! Le fait est que je suis sûrement arrivé à un mauvais moment puisque le dessinateur était absent, et du coup je n’ai pu avoir que le message d’un des membres de la Team French Crow.

 

 

Le premier tome étant, hélas, indisponible, je me suis rabattu sur le second tome que je ne connaissais pas. Un brin moins bon à mon opinion, toutefois je reste ravi de voir que le projet a pu continuer au-delà de l’album original.

 

       

Lire...

Preview: Big Bad Wolf

Dans le registre grosse série B, voilà qu’arrive Big Bad Wolf qui, comme son nom l’indique va nous offrir une histoire d’un grand méchant loup. Relecture du Petit Chaperon Rouge version monster movie ? Pas du tout, juste un énième film de loup-garou plutôt banal…
Car franchement, en dehors de quelques titres (Hurlements, bien que je le trouve très mou, Le Loup-Garou de Londres, et pas celui de Paris, Dog Soldiers – j’assume, ou encore Bad Moon) les loups-garous sont les bêtes maudites du ciné fantastique. Assez rares à trouver et généralement très mal traités, les pauvres petits gloumoutes n’ont jamais vraiment pu s’imposer (même dans les Underworld ils sont bien souvent en retrait).

Ici pas d’innovation, c’est de la grosse tambouille déjà mille fois resservis: com...

Lire...

Witch Hill (1990)

Marion Zimmer Bradley

Sara

Witch Hill

(1990)

Marion Zimmer Bradley est avant tout connue pour son grand cycle de la Ténébreuse (comportant une vingtaine de romans) ainsi que sa version au féminin de la légende arthurienne, avec le Cycle d’Avalon débuté par Les Dames du Lac. Malgré son attachement pour ces époques et mondes mystiques, l’écrivain se dédie parfois au fantastique dans des histoires de magie se déroulant à l’époque contemporaine, comme c’est le cas ici. Sara n’est pas l’unique cas dans la bibliographie de Bradley et on pourrait entre autre nommer Adagio pour une Ombre, dont elle reprend ici le personnage de Colin McLaren.

Sur une narration à la première personne, l’histoire nous présente la jeune Sara Latimer, qui perd un à un les membres de sa proche...

Lire...

Le nouveau Kurtzman

Kurtzman, vous le savez, c’était le “K” de KNB et également le réalisateur du très sympa Wishmaster. Ayant quitté la célèbre boite pour monter sa propre équipe de SFX, celui-ci n’a pas pu se remettre à la réalisation depuis son précédent film, qui remonte quand même à il y a 9 ans. C’est donc de nulle part qu’il nous sort ce The Rage, qui s’avère visiblement être un gros Z particulièrement mal foutu mais très généreux en prothèses de latex.
L’histoire, simpliste, narre l’étude d’un virus de la rage/zombie par un savant fou dans un coin paumé des États-Unis, qui trouve ses cobayes parmi les touristes égarés...

Lire...

Pin-up Septembre 2006

 

Pin-up de Septembre, par Renan.

Lire...

Preview: Feast

Un petit film d’horreur produit par les nullos de Dimension Films et avec Wes Craven au rang habituel de producteur exécutif, on a l’habitude. Là où ça devient plus bizarre, c’est de voir également au même poste des noms comme Ben Affleck et Matt Damon !

Feast, petit film d’horreur visiblement très basique mais relativement gore et probablement très fun (voir le type qui se la joue grand héros pour se faire bouffer immédiatement et cette superbe réplique qui vous servira de lien à la bande annonce – mort, mais trouvable facilement de nos jours), est un projet développé par une émission américaine nommée Project Greenlight...

Lire...

Iron Maiden – A Matter of Life and Death

Petit rattrapage de retard.

Ce 28 août, le plus célèbre groupe de hard rock d’Angleterre vient de sortir un nouvel album. Là je m’adresse évidemment aux fans de Metal (les autres passez votre chemin) et encore plus aux fans de Maiden…
Je ne vais pas faire un topo sur Iron Maiden, je ne vais pas revenir sur leur inattendue “reformation” qui avait aboutit à un Brave New World quand même très sympa, puis à beaucoup de compilations et de lives qui m’ont laissé l’étrange impression que plus rien n’était comme avant. Et il est vrai qu’ils ont vieilli les gars de Maiden, et malgré tout le respect que j’ai pour eux, leur dernier album en date, Dance of Death, n’avait pas vraiment de morceaux impressionnant voir même intéressant (à quelques uns près je rassure).

Le souci...

Lire...

Mad Movies #188 (Juillet 2006)

Un bon retard pour le numéro double de cet été, mais bon on est habitué maintenant.

Pour ouvrir le bal: une double couverture reprenant la grande affiche du Devil’s Rejects de Rob Zombie. Classe, il est vrai (et ça change de certaines couv’ honteuses). 132 pages de magasines qui se lisent en trois quart d’heure pour le reste, mais l’actualité est suffisamment intéressante pour qu’on s’y replonge avec plaisir.

Les Notules Lunaires nous apprennent que Snoop Dogg s’apprête à sortir un film d’horreur à sketch, Hood of Horror, que l’on espère saignant (et sans rap), tandis que Dans les Griffes du Cinéphages nous renvoi les habituelles petites critiques des dernières sorties: Takeshis’, Origine, la ressortie de Nausicaa au cinoche (pays de retardé !), le risible Stay Alive, mais...

Lire...

Black Cat, Vol.19

Les derniers numéros de Black Cat commençaient à s’embourber dans le Shōnen classique avec cette succession de combats dans le repaire du grand méchant, chaque héros ayant son rival ou son adversaire bien particulier. Il était à craindre que la série deviennent l’un de ces multiples mangas sans fin à la Naruto ou Shaman King, souffrant du “syndrome Dragon Ball Z”, mais heureusement l’auteur ne nous fera pas cette affront et entame là son avant dernier volume.
Ce tome, “Comme un Vrai Nettoyeur”, se présente pourtant comme les opus précédents. Rien de particulier, ni révélations ni cliffhangers spécifiques, à tel point que si on nous annonçait que dix autres volumes suivent derrière, on y croirait sans problème...

Lire...